Contenu réservé aux abonnés

Gestion forestièreLe débusquage par câble-mât pour une gestion durable des forêts

Le mât, de 6,5 m de hauteur, est maintenu par des câbles synthétiques accrochés à quatre arbres l’empêchant de vriller.
Le mât, de 6,5 m de hauteur, est maintenu par des câbles synthétiques accrochés à quatre arbres l’empêchant de vriller. (©C.G.)

Jean-Baptiste Le Floch, entrepreneur de travaux forestiers à Douarnenez, dans le Finistère, pratique le débusquage du bois par câble-mât. Cette technique, qu'il maîtrise depuis de nombreuses années, participe à une gestion durable des forêts en protégeant les sols forestiers et le peuplement des arbres, tout en garantissant l’approvisionnement de la filière.

Jean-Baptiste Le Floch, entrepreneur de travaux forestiers finistérien, pratique le débusquage des bois à l'aide d'un câble depuis de nombreuses années et vante les multiples avantages de cette technique. Depuis 2019, il valorise un câble-mât de marque allemande Ritter, acquis chez le concessionnaire alsacien Noe Ritter pour un montant de 85 000 € HT.

Le mât repose sur un sabot, sur lequel appuie le câble porteur, afin de répartir les efforts entre les deux premiers.
Le câbliste et l’accrocheur installent la ligne de 200 m de long au niveau d’un cloisonnement. Celle-ci comprend trois types de câbles : pêcheur, porteur et tracteur.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Essai utilitaire

Renault Express Van : le retour de la vedette

Essai utilitaire

Renault Express Van : le point technique

Dossier énergies renouvelables
Transport

Herculano : des tonnes à lisier bien stabilisées

Dossier : Valorisation des fourrages

« La cabine de la griffe à foin procure un confort indéniable »

Chantier d'épandage

Capteur NIR : un apport homogène des unités fertilisantes

Dossier : Valorisation des fourrages