Contenu réservé aux abonnés

RobotisationQuand la robotisation subvient au manque de main-d’œuvre

Les deux robots, l'un pour l’alimentation et l'autre pour le paillage, peuvent travailler indépendamment et en même temps sans perturber l’ambiance du troupeau.
Les deux robots, l'un pour l’alimentation et l'autre pour le paillage, peuvent travailler indépendamment et en même temps sans perturber l’ambiance du troupeau. (©H.E.)

Pour pallier le départ en retraite de deux personnes, les associés du Gaec Beliard, basé à Montflovin dans le Doubs, ont décidé de robotiser plusieurs tâches au sein de leur bâtiment d’élevage. Le paillage et l’alimentation du troupeau laitier et de sa suite, logés sous le même toit, sont automatisés, ainsi que le raclage de l’aire autour de la salle de traite. Ces astreintes en moins apportent du confort tant à eux qu'à leur troupeau.

Fini l'ouverture des portes du bâtiment ! Exit la distributrice pailleuse dans la stabulation ! Terminé les nuages de poussière ou l'évacuation des bouses à la raclette ! Les associés du Gaec Beliard ont récemment pris un virage en robotisant certaines tâches au sein de leur bâtiment d’élevage.

Arnaud Beliard a acquis un robot d’alimentation et se dit satisfait de cet investissement s'élevant à 120 000 €, un prix raisonnable en comparaison de celui d'une distributrice tractée.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Vos solutions

SCEA Bongard : une trémie sur roues 2 en 1

Manutention
Robotique