Contenu réservé aux abonnés

DécouverteLa récolte du lin fibre : un chantier d'exception

La récolte du lin fibre : un chantier d'exception

Le lin textile fait partie des espèces historiquement cultivées le long du littoral de la mer de la Manche, du Calvados aux Pays-Bas. Il exige un certain niveau d’expertise et de savoir-faire, ainsi que des matériels spécifiques. Découverte d’une culture d’exception lors d’un chantier de récolte, entre pays de Caux et Vexin.

Tout début septembre, la récolte du lin fibre bat son plein en Normandie. À elle seule, cette région cultive 50 % de la production mondiale. Les liniculteurs y produisent la fibre de cette plante depuis des années. Dans ce secteur à proximité des côtes de la Manche, le lin trouve toutes les conditions idéales pour assurer son développement végétatif, à savoir des terres fertiles, un climat tempéré avec une alternance de pluie et de soleil. Néanmoins, cette plante est exigeante et impose un bon niveau de technicité et de savoir-faire. Elle nécessite également du matériel souvent spécifique pour sa récolte. Ce sont d’ailleurs de drôles d’engins qui attirent mon attention lorsque je traverse la plaine entre pays de Caux et Vexin.

L’enrouleuse automotrice Depoortere et son unique roue directrice à l’avant présentent, outre une maniabilité hors pair, l’avantage de ne pas rouler sur les nappes de lin, comme l'enrouleuse traînée à timon hydraulique déporté.

Après le rouissage, l’enroulage

1027

Vous avez lu 15 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Désherbage mécanique
Publi-rédactionnel
Désherbage mécanique
Manutention

Redrock : Une fourche XXL pour le tas d'ensilage

Désherbage mécanique

Des bineuses Monosem très polyvalentes

Découverte

La banane dynamise l’activité de Brimont

Miniatures

Le Deutz-Fahr Intrac arrive au 1/32

Publi-rédactionnel

Témoignage : le pulvérisateur Fendt Rogator 344