Réseau KubotaRocha crée KR Agri et rachète CAC dans l'Aube

Rocha crée KR Agri et rachète CAC dans l'Aube
La base Rocha de Saint-Dizier (Haute-Marne).
Le président de Kubota, Masatoshi Kimata, en visite en Europe dans les usines du groupe en a profité pour rencontrer Bernard Rocha, distributeur partenaire depuis 47 ans sur le marché des espaces verts. La société Rocha est aussi distributeur agréé de la gamme agricole du constructeur japonais avec sa nouvelle société KR Agri. Elle lui permet d'isoler cette marque des activités réalisées avec Massey Ferguson. La base KR Agri de Saint-Dizier (Haute-Marne) est précisément l'entité pilote du concessionnaire pour se développer avec la marque japonaise dans le machinisme agricole. Le groupe Rocha, qui vient de fêter ses cinquante ans, pèse 72 M€ et emploie 237 salariés. Il affiche un partenariat de 47 ans avec Kubota et vend chaque année 500 unités de ses matériels compacts. « La nouvelle société, KR Agri sans lien capitalistique avec Rocha vient d'être créée, l'actionnaire et P.-d.g. est Émeline Schneider (NDLR : un des petits-enfants de Bernard Rocha et fille de Karine Schneider). Cette structure qui va distribuer les gammes agricoles de Kubota, permet de scinder totalement cette nouvelle activité de celle de Massey Ferguson à sa demande », a annoncé Bernard Rocha. La nouvelle organisation est donc claire pour les clients, l'entreprise et ses concédants. D'un côté Rocha SA, ses sept bases agricoles Massey Ferguson et ses magasins parcs et jardins. De l'autre KR Agri, qui devrait compter 8 bases dès cette année. Cette société aux initiales révélatrices sera agent de Rocha Parcs et Jardins pour commercialiser les matériels espaces verts. « Nous allons recruter et investir pour monter faire monter en puissance le service sur les bases KR Agri », souligne la direction de cette nouvelle entreprise. D'ici 2020, l'ensemble des structures familiales Rocha devrait peser 100 M€ de chiffre d'affaires. Dans la foulée de cette visite, Bernard Rocha vient d'annoncer le rachat de 100 % des parts de l'entreprise CAC (Comptoir Agricole de Champagne) installée dans le département de l'Aube, à Bar-sur-Aube (siège social) et à Merrey-sur-Arce. Cette structure qui emploie 16 personnes lui donne accès au marché de la viticulture que le groupe ne touchait pas jusqu'à présent, son potentiel annuel se situe entre 4 et 5 millions d'euros. La société est reprise avec les deux points de vente, le personnel en place est conservé ainsi que le management avec le directeur Patrice Hubail, présent dans l'entreprise depuis 1976. Le nom CAC sera conservé et les points de vente, jusqu'à présent impliqués dans la viticulture, devraient développer une offre parcs et jardins et mini chargeuses grâce à l'expertise du groupe Rocha. Patrice Hubail estime que le rachat de CAC par les Ets Rocha permettra de densifier les activités et d'étendre le secteur de distribution des matériels agricoles sur l'Aube. CAC va notamment distribuer les tracteurs Kubota (de 12 à 170 chevaux) sans limite sur le département. L'activité agricole sera déployée sur le site de Merrey-sur-Arce qui était jusqu'à présent 100 % dans le viticole. Les deux sites, Bar-sur-Aube assurent la vente et le service après-vente de matériels agricoles, ils sont aussi spécialisés sur les matériels viticoles (tracteurs enjambeurs, pulvérisation, travail du sol et conduite de la vigne) sur toute la zone à appellation Champagne du département de l'Aube. Dès à présent, ils vont distribuer dans l'agricole les marques Kubota, Vaderstad, Kverneland, Tecnoma, Seguip et Grégoire-Besson. Sur le secteur viticole, l'entreprise est partenaire de Dérot et Braun (exclusivité pour l'Aube), Berthoud, Provitis, Boisselet, Mainand, Calvet et Electrocoup. Le directeur de CAC, Patrice Hubail, précise que les moyens qui vont être déployés avec le nouvel actionnaire devraient permettre l'ouverture d'un site au nord du département pour assurer un service de proximité.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Commerce international

Les tracteurs italiens au ralenti

Récolte des fourrages

Deux enrubanneuses traînées aux couleurs Fendt

Tracteur d'occasion

Peu de points à surveiller sur les John Deere série 6R

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn