Commerce international Valtra prend pied en Afrique

 Valtra prend pied en Afrique
Tracteur Valtra A 750Dans la stratégie menée par le groupe Agco pour se développer en Afrique, sa marque Valtra pourrait se présenter comme un atout important. En effet, les tracteurs issus de ses fabrications y sont connus e longue date. Entre 1983 et 1989 le constructeur finlandais disposait même d'une usine d'assemblage à Kibaha en Tanzanie à partir de laquelle il a fourni plusieurs milliers de tracteur à ce pays d'Afrique occidentale et à ses voisins. Dans les années récentes, il a fait partie des marques les plus demandées sur ce continent avec des parts de marché avoisinant les 20 % dans la tranche de puissance de 176 à 200 chevaux. «  Actuellement, Valtra dispose d'un réseau commercial dans 13 pays africains. Mais celui-ci devrait être considérablement étendu cette année, explique Mikko Lehikoinen, le directeur du marketing de Valtra. Traditionnellement les clients africains de la marque finlandaise étaient de grandes fermes commerciales achetant des tracteurs puissants des séries T et S. Mais désormais, nous pouvons aussi leur offrir une gamme grandissante de plus petits modèles, d'automoteurs de récoltes, de groupes électrogènes ou d'outils. Cela nous ouvre un nouveau segment de clientèle. » Quelques marchés remportés récemment motivent Valtra à se développer en Afrique. Il a ainsi expédié plusieurs dizaines d'automoteurs de récolte brésiliens aux Sénégal et s'apprête à y livrer un certain nombre de groupes électrogènes Agco Power. Il a reçu une commande pour 288 tracteurs A750 fabriqués au Brésil pour le Ghana. Ces matériels font partie d'un programme d'aides More Food Program financé par ce pays d'Amérique du Sud. L'enjeu de la stratégie africaine de Valtra est d'autant plus important que le marché local se développe. Il représente déjà un volume annuel de 35 000 unités, c'est-à-dire comparable à celui de la France ou de l'Allemagne. En général, les tracteurs Valtra fournis en Afrique sont fabriqués dans l'usine brésilienne de la marque. Cette gamme a, en effet été conçue pour des conditions climatiques et agricoles similaires. En outre les conditions de change rendent actuellement ces fabrications sud-américaines particulièrement compétitives.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pneumatique

CEAT fabrique des pneus radiaux plus larges

Binage

Hydrokit pilote la bineuse par GPS

Binage

Les éléments de bineuse Monosem se relèvent automatiquement

Elevage

Une pailleuse Lucas G. sur trois roues

Essai tracteur

Case IH Luxxum 120, le couteau suisse autrichien (partie 1)

Essai tracteur

Case IH Luxxum 120, Le point technique (partie 2)

Epareuse

La Kuhn Pro-Longer GII e-LPA conserve la positon de travail

Pulvérisation

Amazone ajoute des équipements sur les UX 01 Super

Tracteur

Un Lamborghini à prix attractif