Libres services Agro-Service 2000 s'implante dans la Bresse

 Agro-Service 2000 s'implante dans la Bresse
De gauche à droite, Franck Piot, président d'Agro-Service 2000 et Rémi Gauthier le directeur de la base de Louhans (Saône-et-Loire).
Le nouvel établissement de Louhans (Saône-et-Loire) récemment acquis par Agro-Service 2000 porte à 21 le nombre de bases de ce distributeur de machines agricoles. « Notre rencontre avec Rémi Gauthier, le fondateur, était dans l'ordre des choses », constate Franck Piot, le président d'Agro-Service 2000. En effet, en plus d'une passion commune pour le rugby, les deux hommes partagent une approche identique de la distribution des matériels agricoles. Lorsqu'il a démarré son entreprise en 2002, Rémi Gauthier s'est inspiré de l'exemple de Gérard Potier, le fondateur d'Agro-Service 2000. En 1982, à Couleuvre (Allier), ce dernier avait alors décidé de prendre le contre-pied des concessions classiques en se spécialisant sur le commerce de matériels d'accompagnement et sur les articles en libre-service. Ce concept bien adapté aux régions de polyculture-élevage a connu un certain succès puisque, depuis une trentaine d'années, l'entreprise s'est progressivement implantée sur le sud-est de la France. Elle compte 21 bases se déployant du Limousin jusqu'au Vaucluse et de l'Aveyron à la Nièvre. Après avoir changé deux fois de mains, et être passé dans le giron de la banque de Vizille puis dans celui du groupe Caisse des Dépôts et Consignations, Agro-Service 2000 compte désormais comme actionnaire principal, le fond d'investissements Naxicap Lyon qui l'a engagé dans une dynamique de croissance. Il se développe à une ouverture d'une ou deux nouvelles bases par an. Pour l'instant, il est propriétaire de toutes. Mais Éric Rolland, le directeur marketing, n'exclut pas la possibilité de mettre en place des franchises en fonction d'éventuelles opportunités. Sa stratégie est de créer un maillage territorial de base, dans les régions de polyculture-élevage, éloignées l'une de l'autre de 80 à 100 kilomètres. L'idée est de toucher une clientèle professionnelle agricole sur un rayon de 40 kilomètres et une clientèle de particuliers sur une quinzaine de kilomètres à la ronde. Il y a un an, l'entreprise a déménagé les équipes de son siège et son infrastructure logistique à proximité de son magasin de Monat (Puy-de-Dôme). Un effectif de 25 personnes est chargé de négocier, référencer et acheter les produits qui seront ensuite répartis entre les différentes bases. Les équipes marketing préparent les opérations promotionnelles d'animation des points de vente et les brochures distribuées dans les boîtes aux lettres des clients. En tout, avec les mécaniciens et vendeurs répartis dans chacune des bases, l'entreprise compte 140 salariés pour un chiffre d'affaires de 35 M€. Un magasin pour les professionnels et les particuliers Le nouvel établissement de Louhans arrive peu de temps après l'ouverture de celui de Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne). Le 29 septembre, le jour de son inauguration officielle par son nouveau propriétaire, il s'était déjà entièrement converti à ses principes de marketing. Avec sa surface de près de 1 000 m2 couverts et d'environ de 10 000 m2 de terrain, il compte parmi les plus grands établissements du réseau. Les matériels exposés à l'extérieur et alignés dans les rayons du libre-service ciblent les deux grandes clientèles du distributeur. Aussitôt après avoir franchi la porte d'entrée, le visiteur est accueilli par des articles s'adressant au plus grand nombre : des vêtements et des bottes, des miniatures agricoles et des bocaux de conserve. Ensuite, en s'aventurant plus au fond du magasin, il accède à des outils, des composants ou des accessoires plus professionnels. Après les matériels d'entretien d'espaces verts MTD, Dolmar ou Stihl, il peut découvrir des outils d'atelier Lacmé, des accessoires de clôture ou d'irrigation, des pièces d'usure et même des pièces techniques pour tracteurs ou machines agricoles. L'aire extérieure est également bien remplie en outils fabriqués par Kuhn ou Quivogne, en bennes Demarest, en équipements d'élevage Agritubel ainsi qu'en remorques routières Lider ou Trelgo. Sur le côté du bâtiment, un atelier permet d'entretenir les machines. Les deux types de clientèles, les professionnels et les particuliers sont reçus avec autant d'égards. Mais pour encourager celle qui laisse le plus de chiffre d'affaire, les tarifs prévoient des prix dégressifs sur des volumes et les clients reçoivent des chèques de fidélité. Les approvisionnements sont essentiellement réalisés auprès de constructeurs français et européens. « Nous n'avons pas de marque de distributeur et préférons proposer des marques fortes, commente Éric Rolland, le directeur marketing d'Agro-Service 2000 Nos magasins sont conçus pour que les clients soient autonomes dans leurs achats. Mais les vendeurs sont disponibles pour les conseiller ou pour commander un matériel ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Entreprises de travaux agricoles

Les prestations complètes en plein boom

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Fiscalité du GNR

Tensions en vue sur les chantiers

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Pneumatiques agricoles

Continental en première monte chez John Deere

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Remorques agricoles

Fliegl reprend Brochard

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen