Allopneus. Davantage de pneus agricoles et en mieux

Allopneus. Davantage de pneus agricoles et en mieux

Bien implanté sur le créneau de la vente de pneumatiques exclusivement sur Internet depuis 2004, Allopneus ambitionne d'élargir sa notoriété en dehors de l'écran d'ordinateur. À l'heure où beaucoup construisent leur identité numérique, l'enseigne renforce sa présence sur le terrain et son offre en produits spécifiques, notamment dans le domaine agricole.

Un pneumatique prêt à livrer toutes les dix secondes... Deux mille cinq cents références disponibles, huit mille pneus agricoles en stock et livrables sous 72 heures... Ces chiffres suffisent à planter le décor d'Allopneus, une entreprise qualifiée de pure player car son activité commerciale repose uniquement sur Internet. En 1983, lorsque cette société se lance sur la voie de la vente par correspondance de pneumatiques agricoles et industriels, elle fait figure d'ovni. À l'époque, l'idée d'expédier de tels produits paraît téméraire. « Peut-être un peu trop aux yeux de certains », se rappelle Didier Blaise, fondateur de Pneu France Nord en 1983 puis du site marchand www. allopneus.com. Cette structure de 60 salariés, installée à Oignies (Pasde- Calais), réalise 8 % du marché global en France avec trois millions de pneus livrés l'année dernière. « Nous sommes déjà présents sur plusieurs segments essentiellement destinés aux particuliers et nous envisageons désormais de développer notre clientèle professionnelle représentant seulement 15 % de notre activité », explique Jacques Davin, directeur général opérationnel. Un des objectifs pour y parvenir est la diversification de l'offre sur les pneumatiques agraires, poids lourds et industriels. Car si Allopneus réalise 8 % du marché national, sa part dévolue au domaine agricole est plus faible, de l'ordre de 5 %. Or, la responsable du service commercial agricole, Élisabeth Bourez, annonce la volonté du groupe d'atteindre les 20 000 pneus agraires vendus d'ici à la fin de l'année, contre 16 000 exemplaires en 2014. « Nous sommes confiants car les 4 400 unités de cette catégorie spécifique expédiées au premier trimestre 2015 nous font progresser de 20 % par rapport à la même période de l'année dernière », souligne-t-elle.  

Un service de montage sur site pour les pros

  Allopneus ne lésine pas sur les moyens pour atteindre ses objectifs. L'envergure de son centre logistique et de distribution d'Oignies, le plus grand de France avec une surface équivalente à cinq stades de foot, permet de stocker en permanence 600 000 pneus. Le distributeur déploie actuellement une flotte de véhicules utilitaires dédiée au montage sur site en agricole. « Nous disposons déjà d'une centaine de camionnettes qui se déplacent aux quatre coins de la France chez les professionnels pour monter sur les engins les pneumatiques commandés », précise Kevin Marchegay, responsable service poids lourds d'Allopneus. Avec cette nouvelle prestation, le spécialiste connu par son qualificatif d'opérateur internet tend à se rapprocher de ses clients, leur garantissant un gain de temps, une sécurité dans la mise en oeuvre voire du conseil. « La commande de pneus spéciaux agricoles ne s'effectue jamais sans échange téléphonique, explique Élisabeth Bourez. Les caractéristiques de chacun sont tellement nombreuses et délicates qu'un conseiller vérifie toujours avec le client la compatibilité du pneu qu'il souhaite pour son engin. »  

Allopneus serre la main de Bibendum

  Le manufacturier clermontois Michelin vient d'investir 60 millions d'euros dans le pure player Allopneus. Avec près de trois millions de pneumatiques vendus chacun en France en 2014, les deux marques détiendraient ainsi une part égale d'environ 8 % du marché global. L' entrée au capital d'Allopneus réaffirme la volonté de Michelin de se renforcer dans la distribution de pneumatiques en France et, surtout, d'asseoir sa stratégie numérique. Pour mémoire, le fabricant avait déjà repris le site Revisersavoiture.com début 2015. Cette deuxième opération est encore sous condition suspensive car l'autorité de la concurrence doit se prononcer mi-juin. Jean-Dominique Sénard, président de Michelin, complète : « Cette alliance concrétise notre volonté de satisfaire les automobilistes à qui nous proposons un parcours simplifié et financièrement intéressant. » Cette transaction valorise à hauteur de 150 millions d'euros l'entreprise Allopneus, sachant que cette alliance lui laisse aussi entrevoir une belle ouverture à l'internationale.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semoirs simplifiés

Claydon distribué par SM3

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Matériels de pommes de terre

Grimme trouve un partenaire en Inde

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Premier trimestre d’exercice

CNH Industrial au ralenti

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Recherche et développement

Kubota régionalise son développement

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement