Commerce internationalDes tracteurs Zetor bientôt en Russie

Des tracteurs Zetor bientôt en Russie
Zetor vient de conclure un accord avec l'industriel Kovrov Electromechanical Plant (Kemp) pour assurer la production et la distribution de tracteurs en Russie. Dans les prochains mois, le constructeur tchèque va livrer à son nouveau partenaire une centaine de kits de composants lui permettant d'assembler des modèles Forterra 135 conformes à la norme d'émissions stage IIIA. Ceux-ci seront commercialisés sous l'appellation ANT-Zetor F4135 dans le courant de l'année. Kemp est une entreprise installée à Kovrov, à l'est de Moscou, produisant des composants hydrauliques, des machines-outils ainsi que des chargeurs compacts.  « Pénétrer sur le marché russe est pour nous une promesse de renforcement de la position de la marque sur une zone à fort potentiel, explique Margaréta Víghová, la directrice de la communication de Zetor. Nous allons aider notre partenaire à mettre en place les procédures de production afin de maintenir la qualité des machines. Pour cela, nos spécialistes se rendront en Russie. Mais il est nécessaire d'affirmer que nous n'avons aucune intention de transférer des productions ou d'étendre nos capacités en dehors de la République tchèque. » Dans des développements ultérieurs, le partenariat pourrait évoluer vers la fourniture de moteurs et de transmissions servant de base à une gamme de tracteurs produits localement et incorporant des composants fournis par Kemp ou par d'autres fabricants russes.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Irrigation

Agri Solution place l’enrouleur sous haute surveillance

Part de marché

Les outils non animés à disques se portent bien

Elevage

Des autochargeuses Jeulin plus stables

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air