DistributionAgroéquipements : les occasions ont la cote

Agroéquipements : les occasions ont la cote
Le Sedima (syndicat national des entreprises de service et distribution du machinisme agricole, d'espaces verts et des métiers spécialisés) a mené début juin sa traditionnelle enquête de conjoncture économique auprès d'un échantillon de ses adhérents. Près de 200 d'entre eux y ont répondu. Sur le premier semestre 2018, le volume d'activité dans la distribution des agroéquipements a évolué plutôt favorablement par rapport au premier semestre 2017. En moyenne, ces professionnels enregistrent une hausse de 5 à 6 % des commandes de matériels d'occasion, confirmant la tendance observée au second semestre 2017. Deux tiers d'entre eux ont bénéficié d'une nette progression pour cette activité-là, surtout en polyculture-élevage (73 %). Pour la seconde partie de l'année, le Sedima prévoit nénamoins un essoufflement sur le marché de l'occasion, avec une progression bien plus faible. L'enquête révèle également une progression de l'activité dans la vente de pièces de rechange (en moyenne + 2 à 3 %), là encore en polyculture-élevage essentiellement. Les prestations à l'atelier bénéficient elles aussi d'une augmentation de la demande (+ 3 à + 4 %), avec des performances généralement positives quel que soit le secteur d'activité. Concernant l'évolution du chiffre d'affaires d'ici la fin de l'année, le nombre de pessimistes se réduit tant pour l'activité pièces que pour celle des prestations à l'atelier. La tendance est positive quelle que soit le type de production de la clientèle.   Morosité dans le neuf Les commandes de matériels neufs, en revanche, ne profitent pas de l'embellie et leur progression semble retardée  (-1 à +1 % en moyenne). Les ventes de tracteurs en particulier souffrent, les immatriculations étant en baisse de 15 % au premier semestre. Mais des disparités existent toutefois selon les secteurs de production. Si les distributeurs de matériels de grandes cultures ont vu leurs commandes en machines neuves baisser pour 57 % d'entre eux, la tendance est inversée en équipement d'élevage où 69 % des concessionnaires profitent d'une hausse d'activité. Dans les secteurs viti- et vinicole, la morosité subie au cours de l'exercice 2017 se poursuit, avec une réduction de commandes pour 44 % des concessionnaires concernés. Cette évolution se traduit notamment dans les volumes d'immatriculations de tracteurs spécialisés, en repli de 25 % au premier semestre 2018. Pour le second semestre, les distributeurs affichent moins de pessimisme tous secteurs confondus. Le Sedima n'envisage toutefois pas d'amélioration à court terme sur le neuf.   Moral en hausse Une majorité de concessionnaires ayant répondu à l'enquête estiment disposer actuellement de stocks de matériels neufs équivalents à ceux de juin 2017. Pour les matériels d'occasion, l'enquête révèle des stocks de matériels d'occasion en baisse ou stables dans 80% des entreprises de distribution. En particulier, 39 % des répondants affirment avoir écoulé davantage de matériels de seconde main, contre seulement 15% en juin 2017. Les professionnels de la distribution pronostiquent une poursuite de cette tendance au second semestre 2017. Dans le contexte actuel, une majorité (58 %) de distributeurs ayant répondu à l'enquête considère afficher un niveau de moral moyen. Toutefois, la part de concessionnaires jouissant d'un bon moral s'accroît de 7 %, laissant présager une légère embellie de l'activité. Ils rapportent en revanche l'inquiétude de leurs clients, principalement dans les secteurs des grandes cultures et des équipements d'élevage. « Les multiples aléas climatiques subis au premier semestre et un déblocage retardé de dotations FranceAgriMer pèsent sur les trésoreries tous secteurs confondus, explique Pierre Prim, le président du Sedima.38% des entreprises de services et de distribution constatent une dégradation du crédit clients au 1er semestre 2018, principalement en grandes cultures, en viticulture et en viniculture ».  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semoirs simplifiés

Claydon distribué par SM3

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux