Contenu réservé aux abonnés

Matériels viticolesLes technologies des coteaux de Loire chez V3Tec

Antoine Quoquillet, p.-d.g. de l’entreprise, mise sur les nouvelles bases pour pérenniser l’activité.
Antoine Quoquillet, p.-d.g. de l’entreprise, mise sur les nouvelles bases pour pérenniser l’activité. (©C.G.)

Les trois repreneurs de Vitiloire donnent un nouvel élan à l’entreprise désormais appelée « V3TEC ». Les activités viticoles et vinicoles de cette dernière sont portées par des investissements en bâtiments propices au développement et à la satisfaction de la clientèle.

Le 1er novembre 2020, Antoine Quoquillet, Ludovic Calvez et Nicolas Gourraud ont repris officiellement les rênes de l’entreprise Vitiloire, alors en redressement judiciaire. Ces anciens salariés ne peuvent se résoudre à tourner la page. La majorité de l’équipe, soit une vingtaine de personnes, les suit pour relever ce défi. Afin d’assurer leurs arrières, ils s’associent avec la Socma (Société Occitane de Maintenance), qui fabrique et commercialise des matériels vinicoles depuis Narbonne, dans l’Aude. Afin de prendre un nouveau départ, ils transfèrent le site dans une zone industrielle de Vallet (Loire-Atlantique), aux portes de Nantes, et donnent une nouvelle identité à l’entreprise qui devient « V3TEC », en référence aux secteurs viticoles et vinicoles et au Val de Loire. La nouvelle entité distribue ainsi l’ensemble des outils viticoles, allant du sécateur électrique à la machine à vendanger, en passant par les matériels vinicoles, de la réception de la vendange au conditionnement de la production. Parmi les fournisseurs de l’entreprise, citons Boisselet, CDA, Diemme, ERO, Kreyer, Tecnoma, Vitibot, Willmes… V3TEC commercialise ces matériels et leurs pièces détachées. Elle en assure le service après-vente sur le site de Vallet mais aussi à Saint-Cyr-en-Bourg, en Maine-et-Loire. « Nous avons fait le choix de nous spécialiser, car nos métiers deviennent de plus en plus complexes. Les techniciens sont ainsi dédiés et formés à un secteur d’activité spécifique. De même, nous scindons les ateliers étant donné qu’ils ne comportent pas les mêmes équipements de soudure propres à l’acier ou à l’inox, et que les matériels ne présentent pas la même technicité », souligne Antoine Quoquillet, président-directeur général de l’entreprise. Le directeur général, Nicolas Gourraud, prend également la responsabilité des ateliers, tandis que Ludovic Calvez gère l’activité vinicole. La clientèle se compose de vignerons (80 %), de brasseurs (10 %) et d’industries pharmaceutiques ou agroalimentaires (10 %). « Nous rayonnons sur sept départements de la vallée de la Loire, depuis Mareuil, en Vendée, à Cheverny, en Loir-et-Cher, soit près de 1 200 clients. »

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Organisation

John Deere connecte son réseau avec Microsoft

Matériels forestiers

Lagarde importe les broyeurs Picursa

Réseau Claas

SM3 s'étend au sud

Conjoncture Sedima
Réseau Profil Plus

Laguerre reprend Lallemand Pneus

Manutention

Pellenc Vignobles Champenois va représenter Bobcat

Commerce

Un agent de confiance pour vendre une occasion

Finale des Worldskills

Un Français décroche la médaille de bronze