ElectraUne litière à moindre coût

Une litière à moindre coût
  Broyeur big balle Le nouveau broyeur-défibreur de l'entreprise du Lot-et Garonne Électra se destine à la préparation de la litière en logettes pour les bovins. L'entraînement de cet appareil stationnaire animé électriquement requiert 380 volts et 50 ampères. Son caisson de réception long de trois mètres, large de 1,20 mètre et rehaussé sur trois côtés, est dimensionné pour accueillir des balles de paille rondes, ou haute densité de dimensions 70 x 120 et 90 x 120. Un système d'alimentation breveté approvisionne le broyeur à marteaux mobiles. Il comprend deux vis sans fin à pas opposé et tournant à des vitesses différentes, décompactant la balle et fournissant la vis de gavage du module pré-hacheur à couteaux fixes. La fibre est ensuite projetée vers l'endroit souhaité à l'aide d'une tubulure de refoulement. En sortie de broyeur, une grille d'un maillage de 15 à 50 mm garantit le calibrage correct du produit. En cas de surcouple, le boîtier de régulation inverse le sens des vis. Le moteur principal, d'une puissance de 22 kW, est lui aussi protégé : en cas d'effort excessif du rotor, la vis de gavage asservie sur l'intensité consommée est stoppée temporairement, entraînant la vidange partielle de la chambre de broyage. Le produit formé constitue une alternative intéressante à l'onéreuse farine de paille, dont le coût peut atteindre 280 €/tonne selon le fabricant. Présenté en avant-première au Sima début 2015, il sera exposé sur le stand du constructeur au Space 2015.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Tracteur

New Holland : une cabine connectée pour les T7 HD

Broyage

Un mode Eco/Power pour le broyeur Noremat

Récolte

Le Devastator réduit les pieds de maïs à néant

Pneumatiques

Vredestein : Des pneumatiques adaptés au labour

Innovation

L'ensileuse Claas Jaguar 990 Terra Trac dans la boue

Pneumatiques

Nokian complète son offre de pneus neige pour tracteurs

Lemken Solitair 23+

La trémie avance sa polyvalence

Travail du sol

Un groupe de TP soutient Agrowin

Agriculture biologique