Salon de l'herbe : la part belle aux démos

Salon de l'herbe : la part belle aux démos

Le Salon de l'herbe et des fourrages s'est déroulé les 3 et 4 juin à Nouvoitou (Ille-et-Vilaine) sous un soleil radieux. Cette édition bretonne aurait attiré davantage de monde qu'il y a trois ans avec une fréquentation annoncée de 28 400 visiteurs. Cet événement de plein air étant désormais ouvert à l'ensemble des cultures fourragères, les éleveurs ont ainsi pu découvrir quelques semoirs, pulvérisateurs et outils de travail du sol sur les stands ou en action sur les espaces de démonstration.

Lucas G :  six automotrices Autospire de nouvelle génération

  La nouvelle gamme de désileuses mélangeuses automotrices Autospire se compose aujourd'hui de modèles de 12, 14, 16 et 18 mètres cubes, mais le fabricant vendéen annonce deux variantes de 22 et 24 mètres cubes pour 2016. Ces machines logent un moteur Deutz Stage IV à quatre ou six cylindres et développent de 153 à 245 chevaux. Les Autospire se déclinent en finition Classique destinée à une utilisation individuelle et en copropriété, ou en version Performance conçue pour les Cuma et les usages intensifs. Elles se caractérisent par l'adoption d'une nouvelle fraise de 2 mètres de large dotée de 54 sections coudées. Cet organe, travaillant à une hauteur maximale de 5 mètres, dispose d'une assistance au désilage automatisant l'inversion temporaire de son sens de rotation en cas de blocage. Le système de distribution par tapis arrière déportable de 40 centimètres facilite la distribution dans le fond des bâtiments dépourvus de double entrée. Les informations de préparation de la ration, la gestion de la vitesse de rotation de la fraise ou encore la consommation de carburant en temps réel sont accessibles en cabine depuis l'écran tactile de 12 pouces de diagonale. Ces mélangeuses automotrices accèdent de série à la suspension intégrale. Elles se complètent en option de quatre roues directrices avec trois modes directionnels, d'une centrale de graissage et d'une turbine de paillage.  

Blaney :  un outil pour lutter contre les vivaces

  Adieu chardons, rumex, orties et joncs ! L'applicateur d'herbicide WipeOut du constructeur d'Irlande du Nord Blaney s'attaque aux plantes indésirables des pâtures. Cet industriel spécialisé dans les broyeurs et déchiqueteurs a conçu cet équipement porté, composé d'un châssis supportant un, deux ou trois modules à suspension pendulaire, travaillant chacun de manière indépendante sur 2,40 à 3,30 mètres de large. Le matériel WipeOut traitant les vivaces par contact, l'opérateur règle la hauteur de travail hydrauliquement avec précision. Chaque section intègre deux rouleaux entraînés mécaniquement par les roues de la machine et revêtus d'une moquette. Des buses diffusent l'herbicide sur le premier cylindre, selon la dose paramétrée. Celui-ci applique la bouillie sous les feuilles des plantes indésirables. Le second rouleau retire l'excès de produit et dépose une seconde couche. Chaque section loge une cellule photoélectrique qui détecte automatiquement les vivaces. La cuve de l'appareil, contenant 100 ou 230 litres, embarque une solution diluée de glyphosate, ou reçoit de l'eau claire et un système de dosage du produit phytosanitaire. En présence de nombreux refus dans la parcelle, le constructeur préconise plutôt un désherbant sélectif. Le chauffeur dispose d'un boîtier de contrôle en cabine relié à l'outil par liaison radio. Pour chaque section, deux diodes indiquent la présence de mauvaises herbes et le traitement en cours. L'applicateur d'herbicide WipeOut, lancé à l'occasion du Salon de l'herbe et des fourrages 2015, est importé par la société bretonne Agro Engineering International (AEI). Il est disponible en largeurs de 2,40 à 8,50 mètres.  

Tanco : la gamme d'enrubanneuses mise en orbite

  Les enrubanneuses de dernière génération de la firme irlandaise Tanco se caractérisent par l'adoption d'un châssis formé de tubes cintrés. Elles se déclinent en deux familles : Autowrap et Variwrap. Les Autowrap ne comptent qu'un seul satellite d'enrubannage et sont construites avec des tubes de 80 millimètres de diamètre. Les enrubanneuses Variwrap, destinées aux usages intensifs, bénéficient, elles, d'une structure tubulaire de 115 millimètres de diamètre. Elles reçoivent deux voire trois satellites d'enfilmage. Les Variwrap sont disponibles en deux configurations de système de chargement. Sur les machines de la série S, les deux rouleaux inférieurs se resserrent pour surélever la balle et démarrer le processus d'enfilmage. Sur celles de la famille L, le chargement s'opère à l'aide d'un bras pivotant animé hydrauliquement et muni d'un rouleau mobile. L'ensemble des machines reçoit un coupe-film dépourvu d'articulation. Par ailleurs, l'acquéreur d'un modèle porté d'entrée de gamme L100 peut, s'il le souhaite, le transformer ultérieurement en version traînée en achetant simplement le châssis prévu à cet effet.  

Pöttinger :  à fond les ballons !

  Les entrepreneurs de travaux agricoles et grandes exploitations vont pouvoir augmenter leur débit de chantier de récolte de l'herbe ! Depuis le 1er juin, Pöttinger dispose en effet d'une homologation à 40 km/h sur ses remorques autochargeuses de grande capacité Jumbo. Au-delà du type d'essieu adapté pour circuler à cette allure, ces véhicules remorqués intègrent une suspension hydropneumatique, en standard sur les modèles Jumbo Combiline et en option sur les variantes Jumbo.  

Lacmé : la pesée en un clin d'oeil

  Lacmé vient de dévoiler le lecteur RFID I-Read, une alternative aux onéreux systèmes de pesée de bovins combinés à un dispositif d'identification. Avec cet équipement, l'éleveur scanne la boucle électronique de l'animal lorsqu'il se présente sur la balance. Cette action d'identification déclenche automatiquement la pesée. Toutes les données sont stockées sur la mémoire flash du lecteur I-Read qui se comporte comme une clé USB. Poids, identification, jour de pesée et numéro de lot sont ainsi recueillis et peuvent ensuite être exploités par importation sur un tableur. Lacmé a également prévu la possibilité de scanner l'animal avant son entrée dans la cage de pesée, lorsque cette opération présente moins de risque pour l'opérateur. Le lecteur, connecté à la balance en Bluetooth, intègre un petit écran LCD grâce auquel l'éleveur accède à quelques menus simples d'utilisation selon le fabricant. Le tarif annoncé, pour un équipement I-Read accompagné d'une console Lacmé Iconix FX15 et de barres de pesée, est proche de 2 000 € HT.  

Groupe Barbier :  double couverture pour l'ensilage

  Le groupe forézien Barbier a lancé, lors de la dernière campagne d'ensilage, la bâche Silostar. Fabriquée en France, cette couverture de silo de 115 micromètres d'épaisseur se compose de sept couches de polyéthylène. Le produit est conditionné en rouleaux de 35 mètres de long et disponible en différentes largeurs jusqu'à 20 mètres. Pour préserver au maximum le stock de fourrage, l'industriel propose de compléter cette protection par une bâche plus fine (40 micromètres) dénommée « Isolstar Flex ». Celle-ci, capable d'épouser plus précisément la surface du silo, s'installe avant la bâche de couverture Silostar. Ce film de qualité alimentaire disponible en rouleaux de 50 mètres constitue, selon le groupe Barbier, un rempart résistant contre le transfert d'oxygène vers le volume confiné. Ces deux films sont pliés en C, facilitant leur mise en place par simple tirage des extrémités par le dessous.  

Original Implements : une fourche à éjection pour l'ensilage

  Original Implements, la marque d'outils du constructeur suédois Ålö, compte dans son catalogue la fourche à éjection Silopush spécialement conçue pour la confection des tas d'ensilage. Cet outil se caractérise par sa grille mobile animée hydrauliquement qui déverse le contenu par translation. Il s'adapte sur un chariot télescopique, une agrochargeuse et s'attelle aussi sur le relevage avant ou arrière d'un tracteur. La fourche Silopush, déclinée en largeurs de 2,44, 2,74 et 3,05 mètres, est proposée en versions standard et HX dotées de dents de 1,27 mètre et 1,38 mètre de long. Elle dispose également de deux pics sur chaque flanc pour mieux contenir l'ensilage.  

Kuhn : les faneuses grande largeur font peau neuve

  Pour étaler ou retourner l'herbe des vastes parcelles avec un débit de chantier conséquent, Kuhn propose deux modèles de faneuses traînées de grande largeur de nouvelle génération. La GF 13012, dotée de 12 toupies de petit diamètre, présente une envergure de 13 mètres. Les 16 toupies de sa grande soeur GF 17012, modèle haut de gamme de l'offre Kuhn en girofaneurs, travaillent sur 17,2 mètres. Le constructeur alsacien a optimisé la hauteur de levage pour offrir un dégagement plus important sur ces nouvelles versions. Les GF 13012 et GF 17012 reçoivent le dispositif GSC (Ground Save Control) formé d'un trou oblong permettant au train de rotors d'osciller indépendamment du châssis porteur. Elles adoptent des boîtiers de rotor sans entretien et le système d'entraînement à doigts Digidrive déjà décliné sur toute la série de faneuses. Au transport, ces équipements se replient vers l'avant le long du timon. Dans cette configuration, leur largeur se limite alors à 2,4 mètres. Faucher et rassembler en un passage. Pour rassembler le fourrage dès la fauche, la firme Kuhn a doté d'un groupeur à tapis deux modèles de faucheuses-conditionneuses traînées à timon central. Les FC 3160 TCD RA et FC 3560 TCD RA adoptent ainsi une bande transporteuse parallèle au groupe de fauche, capable de déverser à droite ou à gauche. Un groupe hydraulique intégré garantit l'adaptation à tout type de tracteur, une spécification pouvant notamment être appréciée des utilisateurs en Cuma. Un boîtier en cabine centralise toutes les commandes du groupeur. Outre le gain de temps, Kuhn évoque l'amélioration du rendement de l'ensileuse et une meilleure qualité du fourrage grâce à un nombre moindre de passages pour sa reprise.   Andainer rime avec... maniabilité ! Présenté pour la première fois en France à l'occasion du salon de l'herbe, l'andaineur GA 6501 P rassemble le fourrage sur une largeur réglable entre 5,55 et 6,40 mètres. Seul andaineur porté à double rotor de la gamme, il se caractérise par sa capacité à franchir les andains. Ses deux rotors entraînés mécaniquement comptent chacun dix bras et trois doubles dents par bras. Ils forment un andain central large de 1,05 à 2 mètres. L'outil adopte une tête d'attelage fixe et, sur chaque rotor, un ensemble pivotant de quatre roues. D'un coût environ 30 % inférieur à celui d'un andaineur à double rotor traîné de même envergure, il constitue une alternative économique intéressante. L'andaineur porté GA 6501 P convient exclusivement en utilisation arrière.  

Kverneland-Taarup : un lifting pour la faneuse 8576

  La faneuse Kverneland-Taarup 8576, dont la largeur de travail atteint 7,60 mètres, adopte un nouveau look. Cette machine bénéficie d'une tête d'attelage plus robuste grâce à l'utilisation d'un tube de section supérieure. Ses amortisseurs d'oscillation positionnés plus bas en améliorent la stabilité. La faneuse Kverneland-Taarup se replie désormais en portefeuille et non plus verticalement, limitant la hauteur de stationnement à 3,45 mètres. Par ailleurs, au niveau des rotors extérieurs, le constructeur a abandonné le cardan au profit d'un système d'entraînement à doigts. Cette évolution, conjuguée au montage de roulements à rouleaux étanches au niveau des articulations, participe à la réduction des opérations d'entretien. Deux modèles de conception similaire, mesurant 6,80 et 9 mètres de large, devraient apparaître dans la gamme pour la prochaine campagne.      

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs

Tracteur

Les séries 6 Deutz-Fahr en édition Warrior !

Presse haute densité d'occasion

Fiche occasion : des presses New Holland bien carrées

Pièces d’outils de travail du sol

Industriehof aux commandes de Forges de Niaux

Equipement

Des phares de travail a LED Hella

Manutention

Une chargeuse Case au méthane