Mélangeuse automotriceTrioliet Triotrac M, un milieu de gamme compact

Trioliet Triotrac M 14 mètres cube
Trioliet Triotrac M 14 mètres cube (©Trioliet)

Trioliet lance un nouveau modèle de mélangeuse automotrice : la Triotrac M. Bénéficiant d’une capacité de cuve de 14 m3 et d’une vis verticale, cette machine plus compacte que les modèles existants va permettre de se déplacer plus facilement dans les bâtiments de taille modeste.

La mélangeuse automotrice Triotrac M est le nouveau modèle du fabricant hollandais Trioliet. Elle se destine à des exploitations de 80 à 120 vaches laitières. Cette machine de 14 m3 avec une vis verticale se révèle plus compacte que les modèles Triotrac « New Edition » de 17 à 24 m3. Il s’agit donc, pour le constructeur, de compléter sa gamme avec un engin au gabarit réduit permettant davantage de manœuvrabilité.

Le gabarit de la Triotrac M est de 2,80 m de hauteur minimum et 7,46 m de long. En version standard, le rayon de braquage annoncé est de 13,90 m. Avec l’option quatre roues motrices et directrices, il passe à 11,80 m. En option, le pont arrière avec vérins hydrauliques peut lever la machine afin de gagner de la garde au sol, une caractéristique utile dans certains bâtiments spécifiques. La cabine, identique à celle des autres modèles de la marque, est parmi les plus larges du marché. Elle est montée sur un parallélogramme avec des charnières afin de bénéficier de deux positions en hauteur permettant d’améliorer la visibilité.

Le désilage made in Trioliet

Le désilage est effectué par la double scie Trioliet composée d’une lame fixe et d’une animée hydrauliquement jusqu’à 4,5 m de hauteur. Le mélange avec pesée automatique programmable est réalisé dans le bol avant d’être distribué par un tapis latéral sur l’arrière ou par des trappes de chaque côté. La Triotrac M est homologuée pour 25 km/h avec le système de déchargement par trappes latérales ou 40 km/h avec la fonction de déchargement par tapis.

La nouvelle mélangeuse est animée par un 4-cylindres JCB de 175 ch répondant à la norme Stage 4. Il est positionné à l’arrière afin de faciliter l’entretien. Le réservoir hydraulique dispose d’un intervalle de vidange de 2000 heures.

Deux ans de tests pour un lancement 2020

Des exemplaires de présérie ont été testés en France depuis deux ans (Bretagne, Massif central et Hauts-de-France) avec des chargements de concentré, de drêche, de paille, de foin, de betteraves ou encore de pommes de terre. La disponibilité des machines en livraison est prévue pour le printemps 2021 au tarif catalogue de 179 200 € HT hors options telles que la climatisation, le graissage automatique centralisé ou le système de caméras de recul et sur vis.

 

 

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semis direct

Duro-France lance un semoir à dents Evo

Salon
Tonne à lisier
Pressage

Krone propose une VariPack pour les éleveurs

Semoir

L'Amazone Primera en version Special

Robotique
Manutention

JCB 525-60E : le Telescopic s'électrise

Tracteur

Vidéo : Essai du Valtra G

Semoir

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion