SMA-Faucheux. Une cure de jouvence avec des effets visibles au Sima

SMA-Faucheux. Une cure de jouvence avec des effets visibles au Sima

SMA et Faucheux se sont récemment mariées au sein du groupe Alamo. Ce rapprochement était d'ailleurs visible sur le dernier Sima où les deux marques ont fait stand commun. Un travail de fond a été mené avec l'objectif de rajeunir leur image. Il passe notamment par de nouvelles procédures de développement des produits, d'optimisation de la fabrication et du service.

La division Europe du groupe américain Alamo pèse un poids certain sur le marché de l'entretien des accotements routiers, des travaux agricoles et forestiers. Elle rassemble, en effet, les marques britanniques McConnel, Twose, Bomford et Spearhead. Elle a également racheté en Grande-Bretagne la société Kellands, spécialisée dans les automoteurs de pulvérisation. En France, elle détient Rousseau, SMA, Faucheux, Forges de Gorce et Rivard. Alamo Europe est organisée avec sa filiale AMS UK (Alamo Manufacturing Services Ltd) qui pilote des usines pour les marques dont la recherche et développement et le marketing produits sont différenciés. « Nos unités de production fonctionnent en centres de profit, précise Colin Taylor, directeur du développement d'Alamo Europe et patron de SMA-Faucheux. Avec notre stratégie multimarque, chaque société se développe sur ses marchés et ses segments. Elle peut ainsi être concurrente d'une autre entreprise du groupe. Une usine reste un lieu de production. » En France, Alamo a pris la décision de fusionner les structures de SMA et de Faucheux à Lucé, près de Chartres (Eure-et- Loir), où est implantée l'usine du groupe spécialisée dans les chargeurs frontaux.  

L'ADN multimarque d'Alamo

  Si SMA devient une marque de la nouvelle entité SMA-Faucheux, elle reste liée au site de Neuvillesur- Saône (Rhône), le siège de Rousseau, pour ses fabrications, son bureau d'études fort de trois personnes, son service de pièces et d'assistance téléphonique. « L'usine Alamo Manufacturing Services de Neuville-sur-Saône excelle dans la fabrication des bras de débroussailleuses », souligne Colin Taylor, en précisant que SMA l'utilise selon son cahier des charges. « SMA travaille aussi avec d'autres usines du groupe pour certains de ses modèles, confie William Sarazin, le directeur des ventes et du marketing de SMA-Faucheux. Notre force est d'appartenir à un grand ensemble industriel, tout en conservant à la marque ses spécificités, son marketing, ses vendeurs, son service et son réseau de distribution. » La philosophie du groupe Alamo consiste à utiliser les moyens de production disponibles en son sein. Par exemple, à Lucé, Faucheux intervient dans la fabrication de certaines parties de débroussailleuses en sous-traitance pour Neuvillesur- Saône et pour certains sites britanniques du groupe. L'heure est au soutien de l'usine de Lucé, qui bénéficie d'un réel savoir-faire industriel, et au développement du poids de Faucheux sur le marché. Avec 2 600 comptes ouverts, l'entreprise souhaite se recentrer pour valoriser son service clients. Elle a la volonté de travailler sur la qualité du réseau. « Notre rôle consiste à concevoir et produire des matériels correspondant à la demande, à apporter du service, de la formation, être performant dans les livraisons de pièces et machines. Nous allons pouvoir aider nos revendeurs pour leurs interventions de service et pour mieux vendre », annonce William Sarazin. Depuis début 2014, le groupe Alamo a étudié et analysé le fonctionnement de SMA, la qualité des produits, de la production, le rapport qualitéprix des matériels comparé à celui des concurrents, les gammes et leur positionnement. Une attention particulière a été portée au service clients, notamment sur l'information technique et la formation, le taux de service des pièces détachées, les délais de livraison, la garantie des produits et son traitement. La marque a engagé des procédures qualité nouvelles, en se basant sur les retours des clients et travaillé sur les niveaux de stocks nécessaires en pièces détachées pour fournir un meilleur service. Elle a renforcé l'équipe du magasin pièces, qui compte trois personnes, et procédé au réajustement de ses tarifs pour améliorer sa compétitivité. Elle a aussi adopté une nouvelle tarification pour les machines, les accessoires et les options. Le groupe industriel a également décidé de produire d'avance certains modèles de la gamme. Il va, par ailleurs, procéder à la remise à plat de son système de distribution pour la marque SMA, avec la création d'un réseau qualifié, sélectionné et formé, avec lequel seront signés des contrats de partenariat. « Nous privilégierons ceux qui nous aident à augmenter nos ventes de machines. Ceci passera nécessairement par la réduction du nombre de comptes clients ouverts pour les pièces détachées », résume William Sarazin. SMA et Faucheux ont profité du Sima pour présenter de nouvelles machines et des gammes supplémentaires. « Notre stratégie est claire. Nous allons commercialiser des séries de machines agricoles et de travaux publics bien distinctes, à la fois chez SMA et Faucheux. Les gammes agricoles seront étoffées », indique le directeur des ventes et du marketing. Les visiteurs du Sima ont découvert sur le stand une quinzaine de nouveaux produits et des transformations importantes sur les existants.  

Une nouvelle identité pour les marques

  Avec un nouveau logo SMA-Faucheux pour l'entreprise, le constructeur a également revu les couleurs de ses deux marques en travaillant sur leur harmonisation en fonction des utilisations. Les gammes agricoles de SMA et Faucheux passent aux couleurs rouge et gris. Celles de type TP adoptent le gris et l'orange. L'intérêt du rouge et du gris est de faire la liaison avec les machines Twose distribuées par la société en France. L'offre est aussi développée pour compléter Twose, dont les machines se situent dans les portées de 5 à 6,25 mètres. Chez SMA, les modèles Griffon des séries 11 (espaces verts et agricole) sont fabriqués en Angleterre et se situent sur les segments de marché des 3,20, 4,10, 4,60 et 5,10 mètres. Pour les tracteurs de puissance supérieure (65 à 90 chevaux), la marque propose la série 15, fabriquée en France, avec des modèles de 4,60, 5 et 5,50 mètres, à bras droit ou balancier en S. L'entreprise mise aussi sur le marché des broyeurs avant et arrière où elle accusait un retard face à ses concurrents. SMA-Faucheux veut donc se redéployer sur le marché français et étudie son développement à l'exportation.  

Faucheux : une gamme de chargeurs frontaux sans parallélogramme

  Faucheux adopte, comme SMA, de nouvelles couleurs. Le gris et le rouge identifient désormais les chargeurs frontaux agricoles tandis que le gris et l'orange distinguent les modèles de travaux publics. Sur le plan des produits, le constructeur français lance la gamme FXS de chargeurs sans parallélogramme. Ces équipements se déclinent en quatre variantes : 60, 80, 100 et 120. Leur hauteur de levage à l'axe varie, selon le modèle, de 3,70 mètres à 4,10 mètres et leur capacité de levage, à hauteur maximale à l'articulation de l'outil, oscille entre 1 670 et 3 100 kg. Ces chargeurs frontaux répondent à une demande du terrain et présentent un positionnement tarifaire plus économique que ceux munis d'un parallélogramme. Les modèles FXE à parallélogramme mécanique, déjà au catalogue, voient le carénage de leurs bielles supérieures, peints en standard en rouge, prendre sur demande la couleur de la marque du tracteur. Les chargeurs FXM, de plus gros gabarit et à parallélogramme mécanique, passent au orange et gris des matériels TP. Ils reçoivent, en option, une nouvelle sécurité antichute. Cette série de chargeurs frontaux se décline également avec un parallélogramme hydraulique et prend alors l'appellation FXH.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutention

Manitou ouvre un nouveau « Training Center »

Tracteur

Un modèle supplémentaire pour la gamme Fendt 300 Vario

Rouleau destructeur

Le rouleau Horsch Cultro fait place nette dans les chaumes

Composants hydrauliques

Un nouveau patron pour le groupe Poclain

Tracteur

Le Kubota M5111 rétrécit

Presse

Kuhn optimise la transmission de ses presses haute densité SB

Pièces détachées

Le centre logistique Bepco sort de terre

Tonne à lisier

Un enfouisseur pour le Strip-Till chez Samson

Travail du sol

Des déchaumeurs Kverneland Enduro polyvalents