FertilisationSulky : deux distributeurs d'engrais haut de gamme

Sulky : deux distributeurs d'engrais haut de gamme
Sulky_X40Le constructeur breton Sulky enrichit son offre en distributeurs d'engrais. Il dévoile les versions X40+ et X50+, respectivement de 44 et 50 mètres de largeur de travail. Cette finition haut de gamme se distingue par le montage, de série, de carters pare-boue en matériau composite et d'échelles d'accès en trémie à gauche et à droite sur le modèle X50+ (une seule échelle en option sur le X40+). Le système de bordure Tribord 3D, déjà disponible à droite sur les modèles existants, s'intègre également à gauche, en option, sur ces nouveaux épandeurs. Ceux-ci reprennent le système d'épandage breveté Epsilon autorisant un débit jusqu'à 520 kg/min selon le fabricant. Les variantes Econov conservent la coupure de 12 sections ainsi que la gestion du point de chute, de la nappe en courbe et de la modulation indépendante droite/gauche par GPS. Toutes ces fonctions peuvent notamment être gérées par le nouveau terminal universel Quartz 800. Lancé par Sulky avec ces nouveaux épandeurs X40+ et X50+, ce dernier possède un écran tactile et couleur de huit pouces. Il affiche une interface intuitive. Le menu de commandes de l'épandeur ainsi que le guidage sont par exemple visibles simultanément à l'écran. Les modèles X40+ et X50+ fonctionnent en mode Isobus avec un terminal universel, ou non Isobus. Grâce au convertisseur Isolink, tous les terminaux universels du marché peuvent piloter l'épandeur.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe

Travail du sol

Les déchaumeurs Maschio-Gaspardo Ufo plus pénétrants

Pulvérisation

Suspension intégrale pour le pulvé traîné Kubota XTS4

Élevage

Kuhn Aura : l’alimentation automatique revisitée

SSV

Le Polaris Ranger porte plusieurs robes

Salon

Innov'Space 2020 : dix matériels qui ont séduit le jury

Pulvérisateur traîné

John Deere coupe les buses une à une en Isobus

Travail du sol

Kverneland : les charrues Varilarge revisitées