Fertilisation minéraleCalmès ouvre les big-bag à distance

Calmès ouvre les big-bag à distance

Cronobag-bis Le système Cronobag d'ouverture rapide des big-bag, développé par la société Calmès de Saint-Paul-lès-Romans (Drôme), est bénéfique au débit de chantier, à la sécurité et à la santé de l'opérateur. Ce dispositif tranchant permet par exemple de charger un épandeur d'engrais ou un semoir en ligne avec un grand sac sans descendre de la cabine. Il se compose d'un axe résistant entouré de trois lames courbes et se fixe sur la grille de la trémie. Son utilisation se révèle des plus simples car il suffit de poser le sac sur le Cronobag avec un chargeur frontal ou un engin de manutention. Lors de cette manœuvre, les couteaux créent une découpe du fond en forme de diaphragme. La vidange s'obtient ensuite tout simplement en levant. Cet outil, pesant 12 kg, se déplace facilement d'un appareil à un autre. Il se décline en deux variantes. La première, dénommée Cronobag Premium, profite d'une construction en acier inoxydable et de lames tranchantes en acier. Garanti 3 ans, elle est conseillée pour des quantités supérieures à 40 t de big-bag vidangées par an de semence, d'engrais ou de sable. La seconde variante, dite Essential, se veut plus économique et se contente d'une réalisation en acier bichromaté jaune avec lames en acier. Garantie un an et conçue pour traiter moins de 40 t/an, elle accepte uniquement l'engrais et la semence.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Récolte

Les John Deere S700 s'adaptent au vent

Séchage du foin

Le séchoir de balles Clim.Air.50 carbure au bois

Remorque autochargeuse

Belair : une "Selection" à 3 distributions

Agritechnica 2019 - Pulvérisation

Des Kuhn Deltis de 1 000 et 1 500 L

Presse à balles rondes

La V6 met le turbo chez McHale

Manutention

Manitou ouvre un nouveau « Training Center »

Tracteur

Un modèle supplémentaire pour la gamme Fendt 300 Vario

Agritechnica 2019 - Travail du sol

Le rouleau Horsch Cultro fait place nette dans les chaumes

Composants hydrauliques

Un nouveau patron pour le groupe Poclain