Panien : l'alternative au haut de gamme

Panien : l'alternative au haut de gamme

La réduction du prix d'un épandeur ne passe pas obligatoirement par l'unique suppression d'équipements. Panien a en effet complètement revu le concept de fabrication de son modèle à caisse étroite pour proposer une solution économique aux versions plus haut de gamme.

Panien étoffe vers le bas sa gamme d'épandeurs de produits pulvérulents. Son nouveau modèle à caisse étroite KW 115 TD vient en effet offrir une solution économique à la série KW T. La marque s'attaque aux marchés des Cuma et des particuliers, clients généralement orientés vers des produits accessibles et simples d'utilisation. Le nouveau-né, d'une capacité de 12 m3, voire de 15 m3 après l'ajout de rehausses, n'a cependant rien d'un modèle low-cost. Il reprend, par exemple, la table d'épandage de ses grands frères. Celle-ci dispose de deux hérissons démêleurs alimentant les deux plateaux de répartition de 115 cm de diamètre. L'opérateur modifie les capacités d'émiettement de l'appareil en modulant, depuis la cabine, la position du volet de répartition de la hotte. La transmission de ces différents éléments bénéficie d'un système de lubrification automatique limitant les opérations de maintenance. Le KW 115 TD se différencie principalement des autres modèles de la marque par son châssis intégré à la caisse. L'utilisation d'un acier à haute limite d'élasticité et la suppression des renforts latéraux, au profit d'un bandeau supérieur, le délestent de près de deux tonnes. Cette conception limite également le temps nécessaire à la fabrication de l'épandeur et donc son coût final. L'absence d'un double châssis complique cependant l'installation d'un système de pesée. Panien annonce cependant remédier à ce problème en proposant, dès cet été, un nouveau module composé de trois pesons. L'adaptation d'un produit à un groupement d'utilisateurs passe également par la simplification de son principe de fonctionnement. La marque propose donc de troquer le très complet terminal E-Spread contre l'Epandix 430 HD également fourni par l'équipementier Agrotronix. Ce module met, selon la marque, la régulation électronique DPAE à portée de tous. Quatre étapes obligatoires guident en effet le chauffeur pour débuter un nouveau chantier. La saisie de la densité de l'amendement épandu, de la dose souhaitée, de la hauteur de porte et de la largeur de travail permettent ensuite au boîtier de contrôler le régime de rotation du tapis d'alimentation, de 1,5 mètre de large, selon la vitesse d'avancement. L'appareil autorise ainsi l'épandage de pulvérulents à une dose minimale de 800 kg/ha. Le terminal autorise également le pilotage de fonctions hydrauliques telles que le volet de bordure, la hauteur de la porte ou celle du volet de la hotte.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen