Les chargeurs frontaux pour tracteurs de 80 chevaux et plus : des modèles hauts en couleur

Les chargeurs frontaux pour tracteurs de 80 chevaux et plus : des modèles hauts en couleur

Même si les fermes d'élevage sont les principaux sites de rencontre du couple tracteur-chargeur, les productions végétales présentent également des besoins de manutention. L'utilisation de cet ensemble varie donc selon les exploitations, allant de l'affouragement du cheptel au curage de la stabulation en passant par l'expédition de lots de céréales ou l'alimentation de trémies de semoirs. Lorsque le chargeur frontal est attelé en permanence, il est fréquent d'oublier qu'il s'agit d'un outil à part entière accédant parfois à un haut niveau de technologie. Les constructeurs n'ont d'ailleurs pas à rougir face aux équipements des chariots télescopiques. Alors que les modèles d'entrée de gamme privilégient la maniabilité et la rapidité d'attelage sur des engins de moins de 100 chevaux, les plus gros concurrencent les automoteurs de manutention par leurs capacités. Un chargeur frontal offre toujours la possibilité de libérer un tracteur pour le reste des travaux de l'exploitation, justifiant

CASE IH

  Les chargeurs Case IH, fournis par Stoll, sont disponibles avec un parallélogramme mécanique. La cinématique en Z, maintenant l'outil à niveau, permet de dissimuler la bielle supérieure dans les brancards. Sur les modèles LRZ, les tuyauteries hydrauliques sont elles aussi exclues du champ de vision mais toujours accessibles sous le carénage des bras. Cette série est caractérisée par sa réserve d'angle de cavage. Si la valeur au sol débute à 45 degrés, elle croît jusqu'à 69 degrés lorsque l'outil est levé à près d'un mètre. Les modèles du coeur de gamme sont disponibles en deux versions pour une même plage de puissance : LRZ95 - LRZ100 et LRZ120 - LRZ130. Même si leur hauteur de levage maximum est identique, leur capacité de charge les différencie. Le bennage éclair et la remise à niveau automatique sont deux équipements optionnels pour accroître le débit de chantier. La suspension également disponible en option est animée par un vérin à gaz, verrouillable par commande électrique depuis la cabine. Le verrouillage des outils est au choix mécanique ou hydraulique.  

QUICKE

  Quicke, marque du groupe suédois Alö, commercialise la gamme Versa X composée de quatre modèles, deux à brancard simple (X41 et X51) et deux équipés d'un parallélogramme mécanique (X46 et X56). Les modèles sans compensation de niveau se distinguent par leur plus grande force de levage. Comparés aux modèles X46 et X56, les X41 et X51 soulèvent en effet 400 kg de plus au sol et 290 kg à la hauteur maximale. Les chargeurs de la série Q se présentent comme les modèles haut de gamme. Ils bénéficient notamment en série de la troisième fonction et de la suspension à commande électrique. Pour contrôler ces équipements, Quicke propose différentes solutions de commande telles que les mini-joysticks EasyDrive LCS et ElectroDrive LCS à pilotage par le pouce, ainsi que le monolevier ErgoDrive utilisant des câbles. Ce levier en croix possède une position flottante et permet d'activer la suspension. La variante EasyDrive gère notamment la fonction secouage et la mise à niveau automatique. La solution ElectroDrive LCS, la plus évoluée, autorise en plus de mémoriser les vitesses de réaction du chargeur, de l'outil et de la troisième fonction. Pour équiper ses chargeurs frontaux, le constructeur dispose d'une gamme d'outils composée de plus de 50 versions. Il les complète en option du verrouillage hydraulique QLock et de l'éclairage LoaderLight utilisant deux phares étanches à LED fixés sous les brancards.  

HYDRAC

  Les chargeurs frontaux du constructeur autrichien Hydrac sont proposés en différents coloris pour s'adapter aux marques de tracteurs. Ils sont tous équipés d'un parallélogramme mécanique et d'un cadre d'attelage d'outil Euro. Leur cinématique de correction est classique avec les bielles positionnées au-dessus de chaque brancard. Les modèles EC, pour Economy, sont les plus dépouillés en équipements. Ils reçoivent tout de même le verrouillage automatique sur l'adaptation au moment de l'attelage ainsi que les troisième et quatrième fonctions hydrauliques. Les chargeurs Eurokipp (EK) présentent des capacités de charge supérieures et bénéficient d'équipements supplémentaires comme le coupleur hydraulique. La série de chargeurs AL, pour Autolock, bénéficie d'un attelage au tracteur entièrement automatisé. Avec cette variante, le verrouillage et les connexions électriques se réalisent sans descendre de la cabine, y compris la remontée des béquilles de stockage. Si l'utilisateur souhaite bénéficier d'un accouplement d'outil proposant les mêmes bénéfices, il se dirigera alors vers l'option Autoconnect. Le constructeur complète ce dispositif par l'ajout possible d'une caméra au-dessus de la traverse garantissant des manutentions sans manoeuvres inutiles. Enfin, si certains travaux nécessitent une inclinaison latérale d'une lame ou d'un godet, une interface permet une rotation de plus ou moins sept degrés.  

FAUCHEUX

  Le constructeur eurélien Faucheux présente cinq gammes de chargeurs déclinées en de nombreuses versions. Les FXS et FXE composent l'offre économique. Les premiers ne disposent pas de parallélogramme tandis que les seconds adoptent une correction mécanique. Les FXM et FXH partagent la même structure et présentent les mêmes capacités de charge. La différenciation entre ces deux séries repose sur la conception du parallélogramme. Les FXM utilisent des bielles inversées s'articulant sur le côté du brancard. Cette architecture dégage davantage la visibilité, comme la solution hydraulique des FXH. Quelle que soit la version, l'utilisateur peut accéder à l'attelage Euro ou MX ainsi qu'aux trois niveaux de commandes : Mecatronic (électrohydraulique), Hydropilot (basse pression) ou Distripilot (par câbles). Faucheux commercialise également la commande Servopilot via bus CAN. En plus d'offrir des mouvements proportionnels, cette variante propose au chauffeur de programmer et de mémoriser les fonctions hydrauliques (mise à niveau, vitesse...). Toutes ces gammes accèdent aux troisième et quatrième fonctions hydrauliques, aux multicoupleurs ainsi qu'à l'amortisseur oléopneumatique. Les modèles F se distinguent par leur destination industrielle, travaux publics ou collectivités. Ils s'accompagnent d'une offre d'outils spécifiques au terrassement.  

CLAAS

  Les chargeurs FL de Claas proviennent d'un accord avec le fabricant français MX. Ils sont identifiés par un nombre approchant la plage de puissance concernée tandis que le suffixe C qualifie les modèles équipés d'un parallélogramme mécanique. Ceux-ci présentent les mêmes valeurs de fouille et de hauteur maximale que les variantes pourvues du parallélogramme hydraulique PCH. Seules les forces de levage diffèrent notablement sur le FL120. Le vérin de correction PCH des modèles FL 80 à FL150 peut être broché en deux positions sur le bâti pour adapter le suivi au type de travaux à réaliser : palette ou godet. Les hauteurs de levage s'échelonnent sur toute la gamme de 3,85 à 4,60 mètres. Le dispositif Fastlock verrouille l'attelage d'un outil au chargeur hydrauliquement tandis que l'option Speedlink accouple les fonctions hydrauliques automatiquement. L'attelage ou le dételage d'outils se réalise alors sans descendre de la cabine. Le constructeur propose cinq solutions de commande : du joystick électrique intégré au tracteur de la marque jusqu'au levier à câbles en passant par d'autres solutions en hydraulique basse pression. Toutes les possibilités peuvent activer jusqu'à quatre fonctions en plus de l'attelage d'outils commandé hydrauliquement. Le confort n'est pas oublié avec une option particulière, dénommée SCS, qui anime la troisième fonction automatiquement lors du bennage ou du cavage. Avec cette fonctionnalité, la griffe de la fourche ou du godet multifonction s'ouvre automatiquement lors de la vidange et se referme lors du remplissage. Le chargeur Claas accepte des outils d'autres marques grâce au choix de cadres d'attelage Euro, MA, MA/Euro ou Euro/SMS.  

JOHN DEERE

  La gamme de chargeurs frontaux John Deere est uniquement compatible avec les tracteurs de la marque américaine. Elle comprend des modèles avec et sans parallélogramme mécanique ou hydraulique. Les variantes H310, H340 et H360 se déclinent notamment dans ces trois configurations. Les deux plus gros chargeurs - H380 et H 480 - n'ont, eux, accès qu'à la solution mécanique. Ceux-ci présentent des forces d'arrachement au sol de près de quatre tonnes. Sur l'ensemble des modèles, les flexibles sont intégrés à l'intérieur des bras alors que les vérins esclaves des variantes à parallélogramme hydraulique prennent place au-dessus des brancards. Les cadres porte-outils sont disponibles en définition Euro, Euro/SMS ou Euro/MX. Ils se complètent en option du verrouillage hydraulique. Les commandes peuvent être intégrées à un joystick électrohydraulique en version E-ICH. Avec la configuration mécanique M-ICH, le monolevier intègre les boutons de sélection des rapports sous charge de la transmission. John Deere propose en option, sur tous ses chargeurs, la fonction RTP mémorisant deux hauteurs et deux inclinaisons pour un gain de temps lors des manoeuvres de chargement. Il commercialise également l'automatisme optionnel ELC corrigeant électroniquement l'horizontalité des outils. Sur le plan de l'adaptation, le châssis des tracteurs John Deere dispense de liaison jusqu'à l'essieu arrière.  

STOLL

  Stoll n'indique pas les valeurs d'angle d'inclinaison au sol de ses chargeurs car tous bénéficient d'une réserve de cavage lors du levage de l'outil. Ses modèles adaptés aux tracteurs de 80 à 110 chevaux sont accessibles en déclinaison Ecoline sous l'appellation FE. Ces variantes reçoivent un parallélogramme mécanique de conception classique avec les bielles supérieures positionnées au-dessus des brancards. Les FE, moins onéreux, n'accèdent en revanche pas au même niveau d'équipements des chargeurs FZ. Sur ceux-ci, la visibilité a été particulièrement travaillée. Leur cinématique en Z se caractérise par l'intégration dans les bras des bielles supérieures de parallélogramme. Les tuyauteries hydrauliques sont, elles, logées sous les brancards et la traverse prend place en position basse. Les FZ se complètent en option d'un système de suspension utilisant un accumulateur à piston. Les accessoires Hydro-fix et Tool-fix réduisent le temps d'accrochage du chargeur et des outils. L'option Hydrolock accélère encore le verrouillage et le déverrouillage des équipements frontaux en autorisant ces manipulations sans descendre du tracteur. Pour la commande en cabine, Stoll propose d'exploiter le joystick déjà présent sur le tracteur ou de monter le joystick électrohydraulique Pro Control. Il commercialise également le levier Base Control animant le chargeur par téléflexibles.  

KUBOTA

  Le tractoriste japonais Kubota fabrique ses chargeurs dans son usine aux États-Unis. Les quatre modèles de la gamme, dotés d'un parallélogramme à compensation hydraulique débrayable, s'adaptent exclusivement sur les tracteurs de la marque. Le plus gros lève 2,2 tonnes à quatre mètres. Tous ces chargeurs bénéficient d'un équipement de base assez complet composé notamment du compensateur d'oscillations désactivable dénommé KSR, du système de verrouillage automatique des outils et d'un monolevier. Seuls les multicoupleurs, les troisième et quatrième fonctions ainsi que la protection de calandre du tracteur figurent au catalogue des options.  

MX

  La gamme F300 de MX, commercialisée depuis le Sima, comprend deux modèles, un avec et un sans parallélogramme mécanique, affichant les mêmes capacités de levage. La compensation de niveau hydraulique PCH System, chère au fabricant français, se retrouve sur tous les modèles MX T couvrant une large gamme de tracteur. Le MX T418, par exemple, développe les mêmes hauteurs de levage et capacités d'arrachement que le MX T417, avec un brancard plus large pour une adaptation sur des tracteurs de plus forte puissance. Le système PCH offre deux positions de vérin esclave afin d'optimiser l'inclinaison de l'outil selon les travaux à réaliser : chargement ou manutention. Les MX U et MX T se complètent en option du verrouillage des outils depuis la cabine. Seuls les MX T peuvent être livrés avec la mise à niveau automatique, la synchronisation de la troisième fonction et du bennage, ainsi qu'avec la solution Speedlink accouplant les connexions des outils sans descendre de la cabine. Pour piloter les chargeurs, MX propose des leviers à câbles Propilot sur les MX F ou à basse pression Flexpilot sur les MX U. La commande électrohydraulique Techpilot est, elle, réservée à la gamme MX T.  

MASSEY FERGUSON

  Fournis par le groupe suédois Alö, les chargeurs frontaux Massey Ferguson lèvent de 3,7 à 4,25 mètres de haut. Ils disposent ou non d'un parallélogramme mécanique. Les modèles X, aussi appelés Utility, présentent des capacités inférieures à leurs homologues dépourvus de suffixe. Le chargeur le plus performant, le 988, se distingue par son gabarit et affiche une charge maximale au sol de 3 930 kg. Il est le seul de la gamme à s'adapter sur les tracteurs de plus de 180 chevaux grâce à la largeur entre ses brancards atteignant 1,20 mètre. Les versions 908 se distinguent principalement des 906 par leur capacité de charge supérieure. Ils bénéficient en effet de vérins de section plus généreuse augmentant leur force de levage au sol entre 370 et 390 kg selon les modèles. Sur le plan des options, Massey Ferguson adapte notamment un coupleur actionnable sous pression aussi bien côté chargeur (Hydroquick) que du côté des outils (Sélectofix).  

NEW HOLLAND

  Les chargeurs frontaux New Holland, d'origine Stoll, lèvent de 3,46 à 4,76 mètres. L'offre étendue permet au constructeur de proposer différents niveaux de performances dans une même plage de puissance. Ainsi, pour des tracteurs de 80 à 100 chevaux, le TL 540, plus abordable, affiche une hauteur de levage supérieure aux TL 730 et TL 740. La différence se joue ici essentiellement sur les capacités de levage et sur l'angle de rotation de l'interface d'attelage. Tous les chargeurs New Holland adoptent un parallélogramme à cinématique en Z intégrant les bielles supérieures dans les brancards. Sur les plus gros modèles, même si l'angle de cavage au sol atteint 45 degrés, une réserve de course de 63 mm sur les vérins de bennage permet d'obtenir 24 degrés supplémentaires lorsque le pivot atteint une hauteur de 93 cm par rapport au sol. Les versions TL 730 et TL 750 sont respectivement proches des TL 740 et TL 760 avec des hauteurs de levage identiques. Seules les capacités de charges sont différentes pour des plages de puissances conseillées très proches. Les chargeurs New Holland se pilotent via un levier mécanique par câbles ou à l'aide d'une commande électrohydraulique pouvant être intégrée à l'accoudoir Sidewinder. Dans tous les cas, les troisième et quatrième fonctions sont accessibles en option, comme la suspension oléopneumatique.  

MANIP'

  L'entreprise française Manip'est rattachée depuis quelques années au groupe MX. Des accords avec le groupe Argo permettent à la marque viennoise de distribuer des chargeurs aux couleurs des tracteurs Landini et Mc Cormick. Les versions MStandard sont dépourvues de parallélogramme tandis que les MClassic retiennent un système de maintien de niveau par une cinématique mécanique. Les MPower dotés dernièrement de bielles redessinées se distinguent par leurs capacités de charges plus élevées. C'est l'appellation 350 qui s'éloigne le plus des performances du reste de la gamme avec une force de levage de quatre tonnes à 5,5 mètres de hauteur. La position avancée de la traverse rend compatible les chargeurs avec un relevage avant. Quel que soit le modèle, un levier mécanique en croix peut animer jusqu'à quatre fonctions. La solution ManipDrive2 utilise un joystick à commandes proportionnelles autorisant la mise à niveau automatique HPS. La suspension optionnelle Manip'Activ'est constituée, elle, de deux accumulateurs de sections différentes agissant selon la charge présente dans l'outil. L'amplitude de mouvement est donc adaptée aux conditions de travail  

FENDT

  Fendt définit les performances de ses chargeurs frontaux selon les gammes et les générations de tracteurs Vario. Un même modèle affiche ainsi des différences de hauteur maximale, de profondeur de fouille ou de force de levage. Cette dernière valeur, mesurée sur toute la course des vérins, atteint 2 950 kg sur le plus gros modèle. Les chargeurs de la firme allemande disposent d'un parallélogramme mécanique à cinématique en Z libérant les brancards en partie supérieure. Ils bénéficient du dispositif Cargolock assurant le verrouillage automatique sur l'adaptation du tracteur lors de l'attelage. Grâce à ce mécanisme, le chauffeur descend uniquement pour l'accouplement des connexions hydrauliques et le repliage des béquilles de stockage. Le verrouillage automatique des équipements sur le porte-outil n'est accessible qu'à partir du modèle 4X/75. Les chargeurs Fendt accèdent également à un système de suspension dont les accumulateurs de pression prennent place dans la traverse afin de ne pas masquer la visibilité. Ils se complètent en option (Cargoprofi) de la mémorisation des butées haute et basse, de la fonction secouage ainsi que du système de pesée instantanée ou cumulée.  

HERCULANO

  Le constructeur portugais Herculano propose cinq modèles de chargeurs à partir de 80 chevaux. Tous sont équipés d'un parallélogramme par compensation hydraulique. Leur verrouillage sur le bâti du tracteur s'effectue manuellement tandis que le raccordement des flexibles hydrauliques peut être facilité par le montage d'un multicoupleur Multifaster. Même si la simplicité est de mise sur ces chargeurs, les performances restent convenables avec une hauteur de levage de 4,39 mètres possible dès 115 chevaux avec la variante H8. Le catalogue des options recense plusieurs choix de commandes allant du simple distributeur au joystick à commande électrohydraulique. Un accessoire de protection est par ailleurs disponible pour sécuriser la calandre du tracteur. Pour équiper ces chargeurs frontaux, le constructeur commercialise une gamme de bennes mesurant 1,60 à 2 mètres de large, ainsi que des fourches avec ou sans pince de 1,55 à 1,70 mètre.  

DEUTZ-FAHR

  Deutz-Fahr, disposant d'un accord avec le fabricant allemand Stoll, commercialise depuis le début de l'année ses chargeurs frontaux sous ses propres couleurs. Tous les modèles sont proposés avec un parallélogramme mécanique. Celui des chargeurs FE retient une cinématique classique tandis que celui des FZ intègre les bielles dans la partie supérieure des brancards. Les FE750 P, FE850 P et FE950 P élèvent les charges à des hauteurs très proches des FZ8, FZ10 et FZ20 avec des capacités de charges différentes. Afin d'adapter au mieux les capacités des chargeurs aux tracteurs de la marque, deux à trois modèles peuvent correspondre à une même puissance. Deux largeurs de brancards sont même disponibles quel que soit le gabarit du tracteur. L'appellation numérotée des gammes classe les modèles selon leur hauteur maximale. Le FZ30 affiche en revanche une force de levage en deçà des performances du modèle FZ20. Le confort et le débit de chantier ne sont pas oubliés avec l'accès en option à la suspension à désactivation électrique, la remise à niveau automatique ou le bennage éclair.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Bol pailleur

Robert dote ses bols Evolumix d'une table de paillage

Machine de l'année 2020

Cérémonie de remise des prix

Agritechnica 2019 - Récolte

John Deere : Quelle puissance pour la moissonneuse-batteuse X9 ?

Manutention

Samco change rapidement la voie d'une chargeuse

Agritechnica 2019 - Pommes de terre

2ème génération de planteuse Dewulf CP 42 Smart-Float GII

Transport

Ponge anticipe la réglementation de 2020

Agritechnica 2019 - Travail du sol

Transport simplifié pour les charrues portées Kverneland

Agritechnica 2019 - Récolte

New Holland, un noueur innovant nommé LoopMaster

Epandeur

Les épandeurs traînés de la série 2000 d'Agrispread accèdent à l'Isobus