Contenu réservé aux abonnés

Essai épandeurs à fumierThievin Maral 180 : Le costaud de l'essai

L’épandeur Thievin se démarque par un tapis à chaînes carrées et par une suspension hydraulique de la flèche.
L’épandeur Thievin se démarque par un tapis à chaînes carrées et par une suspension hydraulique de la flèche.

Sur la bascule comme au premier regard, le Maral en impose par la longueur et la structure de sa caisse.

Sur la bascule comme au premier regard, le Maral en impose par la longueur et la structure de sa caisse. Son bandeau supérieur de 400 mm de haut finit en pointe pour limiter l’accumulation de matière, et ce, sur toute la gamme, de 8 à 24 m3. Au fond de l’épandeur, le tapis à chaînes plates Rubig, à mailles carrées forgées, glisse sur trois guides formés de fers plats sur toute la longueur de la caisse. La tension semi-automatique des deux chaînes s’obtient grâce à une succession de rondelles Belleville logées dans un fourreau. L’ajustement de la tension, via une tige filetée et deux écrous de chaque côté, nécessite deux clés non fournies.

Le réglage de la trappe de dosage s’opère à l’aide de deux manivelles. Un volet de bordure à droite complète l’équipement.

Des disques en forme de lobe

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Véhicules agricoles

40 ans de croissance régulière pour Thiévin