Contenu réservé aux abonnés

Essai mélangeuseSiloking Selfline 4.0 : Elle se pilote (presque) toute seule

La commission d'essai de la DLG a jugé très satisfaisants les débits de désilage et de remplissage, avec 962 kg/min pour l'herbe ramassée à l’autochargeuse, 1 269 kg/min pour l'herbe récoltée à l'ensileuse et 3 255 kg/min pour l'ensilage de maïs.
La commission d'essai de la DLG a jugé très satisfaisants les débits de désilage et de remplissage, avec 962 kg/min pour l'herbe ramassée à l’autochargeuse, 1 269 kg/min pour l'herbe récoltée à l'ensileuse et 3 255 kg/min pour l'ensilage de maïs. (©Siloking)

Impossible d'imaginer aujourd’hui l'alimentation du troupeau sans désileuse mélangeuse distributrice. À chaque plan d'investissement se pose toutefois la même question, en particulier sur les exploitations agricoles au cheptel d’une certaine taille : « traînée ou automotrice ? » Le centre d'essai de la Deutsche Landwirtschafts-Gesellschaft (DLG) a soumis une automotrice Siloking à un essai global sur sa valeur d'usage.

Vu de l'extérieur, un certain nombre de facteurs jouent un rôle prépondérant dans la décision d'achat d'une désileuse mélangeuse automotrice ou traînée. Effectivement, la différence de prix entre ces deux types de machines se situe au moins dans la fourchette d'un nombre à cinq chiffres. Jusqu'à présent, les fraises des machines automotrices avaient une moins bonne réputation, sur le plan de leur vitesse de désilage de l'herbe, qu'une benne multiservice sur chargeur frontal, par exemple. Malgré cela, l'automotrice présente des avantages indéniables : les surfaces de coupe du silo sont très propres, ce qui réduit les pertes de fourrage et préserve sa qualité. La main-d'œuvre requise est généralement plus faible. Cela s'avère particulièrement évident lorsque le fourrage doit être prélevé dans différents silos pour être mélangé et que, par ailleurs, les temps de déplacement d'un poste à l'autre sont particulièrement longs. En outre, l'automotrice permet de se passer d’un tracteur et d’un chargeur. Chaque exploitant doit choisir entre l'une et l'autre de ces configurations, en fonction de son cas particulier, en évaluant individuellement les temps impartis à cette tâche et les coûts annuels engendrés, leur incidence étant différente sur chaque exploitation. Cependant, cette décision doit impérativement reposer sur des chiffres fiables. Afin d'obtenir le label « Approuvé par la DLG », la désileuse mélangeuse automotrice à vis verticales Selfline 4.0 Compact, de 13 m3, de l'Allemand Siloking Mayer Maschinenbau (Tittmoning, Bavière) a été soumise à un test détaillé ayant pour thème sa valeur d'usage.

Protocole

893

Vous avez lu 27 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Mélangeuse automotrice

Trioliet Triotrac M, un milieu de gamme compact

Essai tracteur

John Deere 8R 370 : Grand luxe

Essai tracteur

John Deere 8R 370 : le point technique

Essai tracteur

John Deere 8R 370 : les mesures

Essai presses à très haute densité

Fendt 1290 S XD Procut, un concentré de simplicité

Élevage

BvL maîtrise le mélange au tour près

Comparatif presses HD
Elevage

Les rations compactes ont leur kit spécifique BvL

Comparatif presses HD