Contenu réservé aux abonnés

Essai tracteurClaas Axion 960 Terra Trac : le point technique

Claas Axion 960 Terra Trac : le point technique

Claas confie la motorisation de ses Axion 900 à ...

Six cylindres s'alignent sous le capot

Claas confie la motorisation de ses Axion 900 à FPT. Les deuxmodèles de tracteurs semi-chenillés Axion 930 Terra Trac et Axion 960 Terra Trac tirent de leur bloc à six cylindres de 8,7 L respectivement 355 et 445 ch ECE R120. Ce moteur répond à la norme antipollution Stage IV avec un catalyseur d’oxydation diesel (DOC) et un système SCR utilisant de l’AdBlue. Il se conformera à la Stage V au cours de l’année 2021. Afin de diminuer la consommation d’énergie de ses périphériques, il reçoit un ventilateur Vistronic à engagement électronique. Celui-ci est ainsi entraîné seulement lorsque la température des radiateurs dépasse un seuil prédéfini. Ce dispositif, contrôlé par le module de gestion du moteur, s’avère plus performant qu’un classique ventilateur viscostatique. Le filtre à air prend place tout à l’avant. Juste derrière, le bloc de refroidissement regroupe les différents radiateurs, dont le nettoyage s’avère facilité par leurs supports autorisant un dépliage en éventail. Le capot monobloc abrite le catalyseur d’oxydation diesel (DOC), juste devant la cabine. Le dispositif SCR, injectant de l’urée dans les gaz d’échappement, prend place, quant à lui, dans la cheminée, au pied de la cabine à droite. La différence marquante entre les Axion Terra Trac et leurs cousins montés sur quatre roues se situe au niveau des réservoirs de carburant et d’AdBlue. En effet, sur les versions semi-chenillées, ceux-ci intègrent les garde-boue arrière, à l’intérieur des ailes de la cabine. Ils offrent des capacités de 860 L pour le carburant et de 90 L pour l’additif à base d’urée. Leur remplissage s’effectue depuis la plateforme d’accès au poste de conduite, du côté gauche du tracteur.

Les radiateurs se déploient en éventail afin de faciliter leur nettoyage. Cependant, l’espace s’avère restreint pour glisser une soufflette.
Le six-cylindres FPT de 8,7 L reçoit un turbocompresseur à géométrie variable, piloté par un moteur pas à pas.
Alors que le DOC se dissimule sous le capot moteur, le dispositif SCR prend place dans le pot d’échappement, au pied de la cabine.
1139

Vous avez lu 29 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Evénement

Quatre pavillons pour Claas à l’Agritechnica

Essai chariots télescopiques
Essai tracteur

Essai tracteur John Deere 6120M AutoPowr : Boule de nerfs

Essai chariots télescopiques

Merlo TurboFarmer : 42.7 TT CS CVTronic Confort et précision

Essai tracteur

Essai du Deutz-Fahr 8280 TTV : Un tracteur 4.0

Essai tracteur

Deutz-Fahr 8280 TTV : le point technique

Essai chariots télescopiques

New Holland TH 7.42 Elite : Econome en carburant

Essai chariots télescopiques
Essai chargeuse articulée

Essai chargeuse articulée compacte Claas Torion 738 T Sinus