Contenu réservé aux abonnés

Essai chargeuse compactePrise en main de la chargeuse Knikmops KM 250 TE : Un passe partout rustique

Une fois déployée, la flèche télescopique atteint une hauteur de levage de 3,5 au point de pivot de l’outil.
Une fois déployée, la flèche télescopique atteint une hauteur de levage de 3,5 au point de pivot de l’outil. (©H.E.)

Depuis plus d’un an, Dieci France assure la commercialisation et le suivi des valets de ferme Knikmops dans l’Hexagone. Le KM 250 TE, ici essayé, trône en haut de la gamme du constructeur belge. Ce modèle à bras télescopique de 49 ch se démarque, entre autres, par une transmission sans arbre à cardans et par une simplicité des commandes. Loïc Pichot, agriculteur dans le Doubs, a pris en main cette chargeuse articulée compacte lors des tâches quotidiennes au sein du Gaec des Prés de la Vie, une exploitation en élevage laitier.

Loïc Pichot apprécie la prise en main rapide de la chargeuse mais regrette que le joystick ne propose pas la troisième fonction (disponible sur un second levier).

L’absence de cabine fermée et les deux marchepieds permettent de monter et descendre rapidement du poste de conduite. L’accès à bord se fait uniquement du côté gauche, un point regrettable pour notre essayeur.

D’une largeur hors tout de 1,52 m, la chargeuse compacte KM 250 TE se faufile aisément dans les bâtiments d’élevage du Gaec des Prés de la Vie.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Tour de marché chargeuses articulées

Komatsu : Moteurs et ponts faits maison

Essai utilitaire

Renault Express Van : le retour de la vedette

Essai utilitaire

Renault Express Van : le point technique

Essai agrochargeuse
Essai agrochargeuse
Comparatif manutention en élevage

Deutz-Fahr 6120 et chargeur MX T410 : ses résultats

Comparatif manutention en élevage

Kramer KT 407 : ses résultats

Comparatif manutention en élevage

Chargeuse Kramer KL55.8 T : ses résultats