Essai tracteurEssai tracteur Claas Arion 450 : passage au banc et mesures

Essai tracteur Claas Arion 450 : passage au banc et mesures
(©H.E.)

Sa puissance, son couple, sa consommation

Le Claas Arion 450 a passé l’épreuve du banc de puissance de l’EPLEFPA de Saint-Yrieix-la-Perche, dans la Haute-Vienne, afin de mesurer ses performances. Son moteur d’origine FPT a délivré une puissance maximale de 113,7 ch OCDE au régime de 1 900 tr.min-1, correspondant à 970 tr.min-1 à la prise de force. Il absorbait alors 250,8 g.kW-1.h-1 de GNR. Il a généré son couple maximal, de 49,9 daN.m, au régime de 1 400 tr.min-1. Sa consommation instantanée atteignait alors 257,3 g.kW-1.h-1.

Commentaire

La surpuissance Claas Power Management de 10 ch s’active lors d’une sollicitation en dynamique de la prise de force ou lors des travaux de transport. Avec ce boost, Claas annonce, pour l’Arion 450, une puissance maximale de 135 ch ECE R120. Au banc, sans le boost, le tracteur a fourni 113,7 ch OCDE. Ceci traduit une perte de 11,3 ch, soit environ 9 %. Cette différence de puissance s’explique par la différence entre les normes de mesure et le faible nombre d’heures de notre tracteur au moment du passage au banc, soit 20 heures au compteur. Le bloc FPT offre une plage de puissance pouvant être considérée comme constante entre 1 700 et 2 100 tr.min-1. Notons toutefois que le régime de prise de force à 1000 tr.min-1 est atteint dès 1 970 tr.min-1 moteur. L’utilisateur n’aura pas intérêt à dépasser cette limite. Il générerait en outre une consommation bien plus importante, de même qu'un bruit ressenti en cabine accru. Le couple, pour sa part, révèle une plage constante de 1 100 à 1 700 tr.min-1. Cette fourchette de 600 tr.min-1 permet d’exploiter le moteur dans sa zone de confort, tout en maîtrisant sa consommation. Nous préconisons donc de privilégier les bas régimes pour les applications qui le permettent. Seuls les travaux à la prise de force nécessiteront de monter dans les tours.

Mémo

L’incidence des normes

La norme ECE R120 retenue par Claas pour qualifier les performances de ses moteurs ne prend notamment pas en compte le rendement de la transmission, ni la puissance consommée par les pompes hydrauliques, la pompe à eau et le ventilateur, contrairement au protocole d’évaluation OCDE ici utilisé.

Plages constantes

Dans l’analyse des courbes, Matériel Agricole estime à environ 5 % de la valeur maximale le seuil en deçà duquel la puissance et le couple peuvent être considérés comme constants.

Son encombrement

Équipé d’un chargeur frontal, le Claas Arion 450 affiche sur la bascule un équilibre avant-arrière avec un ratio de 50/50. Son rapport poids/puissance (OCDE) de 56,8 kg.ch-1 lui assure une bonne stabilité lors des travaux de manutention, qui pourront être renforcés et sécurisés par l’ajout d’une masse additionnelle sur le relevage arrière.  

Son niveau sonore

Pendant que le banc de puissance mesurait les performances de l’Arion 450, nous avons contrôlé le niveau de bruit ressenti par le conducteur en cabine, toutes vitres fermées, ventilation et radio arrêtées. Nos mesures tiennent compte du bruit émis par le banc, d’environ 100 dB(A).

Commentaire

Avec un niveau sonore moyen de 68,7 dB(A), le Claas Arion 450 s’avère en dessous de la moyenne de sa catégorie. Les mesures présentent un pic de nuisance légèrement au-dessus de 70 dB(A) relevé à 2 100 tr.min-1. Au régime de la prise de force normalisé à 1 000 tr.min-1, atteint à 1 970 tr.min-1 moteur, le bruit mesuré à 69 dB(A) est largement en dessous du seuil de nuisance. Pour rappel, une exposition prolongée à 75 dB(A) fatigue l’utilisateur et devient dangereuse à l’approche de 85 dB(A).

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Tracteur

Cure de technologies pour le JCB Fastrac Icon

Tracteur
Essai tracteur
Essai tracteur

Claas Axion 850 Cemos : J'ai économisé 18 % de GNR

Essai tracteur

Claas Axion 850 Cemos : le point technique

Production

Claas arrête les remorques autochargeuses

Manutention
Essai chargeuse à bras télescopique

Kramer KL 35.8 T : Elle joue la différence