Immatriculations de tracteurs 2016Franche dégringolade

Franche dégringolade
Les immatriculations du mois de décembre traditionnellement plutôt dynamiques n'ont pas réveillé la tendance à la baisse enregistrée depuis l'automne. L'année 2016 avait pourtant bien commencé grâce au dopage de la loi Macron. Mais, à partir du mois d'avril, les tensions sur le prix du lai,t puis les mauvaises récoltes de céréales ont plongé le marché dans l'apathie. L'année se termine donc avec 27 486 tracteurs enregistrés en France soit 6,26 % par rapport à 2015 et une dégringolade de 28 % par rapport au sommet de 2013. Le chiffre de 2016 est le plus bas des 20 dernières années. La plupart des catégories de tracteurs sont touchées. Le cœur du marché, entre 100 et 149 chevaux perd 7,51 % et 818 unités. Les 200 à 249 chevaux, appréciés des grandes cultures s'effondrent de 17,81 % avec  533 tracteurs en moins. Seules les catégories des tracteurs spécialisés ont repris un peu du poil de la bête après une série d'années difficiles. Ils progressent de 10,25 % avec 4 078 tracteurs immatriculés. Janvier à décembre 2016 : 27 496 tracteurs : - 6,26 %
Cumul des Immatriculations de tracteurs 2016 (source Axema)
Janvier à décembre 2016 : 22 711 tracteurs standards : -8,96 %
Cumul des immatriculations de tracteurs standards 2016 (source Axema).
Janvier à décembre 2016 : 4 078 tracteurs vignes et vergers : + 10,25 %
Cumul des immatriculations de tracteurs vignes et vergers (source Axema).

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Essai tracteur

John Deere 8R 370 : les mesures

Voirie

Un broyeur d'accotement Desvoys plus léger

Pneumatiques

La technologie Michelin VF pour les remorques

Broyage

Des broyeurs forestiers Rabaud pour toutes les puissances

Manutention
Dossier - Récolte

Le fauchage andainnage permet une maturité plus homogène

Élevage

BvL maîtrise le mélange au tour près

Publi-rédactionnel

Puissance maximale et qualité de fourrage optimale avec GÖWEIL

Tracteur

Le tracteur Deutz-Fahr 8280 TTV s'impose