ImmatriculationsParts de marché tracteurs 2017 : les suiveurs jouent des coudes

Parts de marché tracteurs 2017 : les suiveurs jouent des coudes
L'année 2017 a quelque peu bouleversé le classement des tractoristes en termes de volumes d'immatriculations. Si les leaders conservent leur place, les suiveurs se démènent pour s'affirmer, prendre des parts de marché et tenter de rebattre les cartes. Matériel Agricole a enquêté et vous livre ici en exclusivité ses estimations sur la position de chacune des marques sur l'année 2017. Sur un volume comparable de 26 821 unités, Fendt se hisserait cette année sur la troisième marche du podium derrière John Deere et New Holland. Dans le prochain numéro du magazine, ne manquez pas notre dossier complet relatif aux immatriculations de tracteurs de l'année écoulée, avec une analyse détaillée expliquant la performance de chacun des acteurs.             Avertissement : Entre les distorsions causées par des bases de comparaisons différentes et l'excès d'optimisme de certaines de nos sources, nous constatons un total de parts de marché supérieur à 100 %, (100,2 %) sans même intégrer les autres protagonistes telles que Lindner, Zetor, Kioti, JCB ou encore LS. Nous ne sommes donc pas en mesure de fournir avec exactitude la part de marché de chaque constructeur.   John Deere John Deere a conservé sa position de leader du marché des tracteurs agricoles en 2017. La marque la plus vendue en France aurait enregistré une part de marché de 17,2 %, en léger repli (-0,3 %) par rapport à l'année 2016. Mais le volume d'immatriculations de tracteurs spécialisés s'avère traditionnellement limité chez ce constructeur. En considérant uniquement les modèles standards, John Deere aurait commercialisé en 2017 un cinquième des tracteurs dans l'Hexagone. Au niveau des ventes des autres matériels, la proportion de moissonneuses-batteuses à rotor dans les ventes du constructeur aurait progressé et s'étendrait dans de nouvelles régions.   New Holland Le recul de 2 % des parts de marché de New Holland proviendrait du très grand nombre d'immatriculations déposées par la profession en prévision de la Mother Regulation durant le mois de décembre. Malgré ce score difficile, la marque reste numéro deux en tracteurs, mais aussi en moissonneuses-batteuses. Ce dernier marché s'est révélé le plus bas des dernières décennies avec un total général de 1 225 unités sur la campagne. Après l'été 2016 très humide, les machines non conventionnelles ont repris l'avantage. En machines à vendanger, les automotrices Braud continuent à dominer le marché.   Fendt En 2017, Fendt enregistrerait à nouveau une augmentation de sa part de marché qui atteindrait désormais 12,1 %. Le constructeur monterait ainsi, et pour la première fois de son histoire, sur le podium des ventes de tracteurs comparables dans l'Hexagone, et confirmerait la tendance observée lors des exercices précédents. Sur le marché des presses à haute densité, Fendt conserve, pour sa deuxième année complète de commercialisation, une part de marché aux alentours de 8 %. Dans le domaine des ensileuses, la situation est plus complexe avec seulement 3 % de parts de marché.   Massey Ferguson Après un léger ralentissement en 2016, Massey Ferguson remet les gaz et récupèrerait la quatrième place du classement des parts de marché dans l'Hexagone en 2017. Cette évolution de près de 2 %, passant de 9,8 % à 11,9 % selon nos estimations, s'expliquerait en partie par l'arrivée des modèles Global Series ainsi que les actions menées sur la formation du réseau depuis plusieurs années. Dans le secteur de la presse à haute densité, les modèles Massey Ferguson restent plébiscités avec une part de marché de 18 %.   Claas L'arrivée de plusieurs renouvellements dans la gamme de tracteurs Claas en 2017, à l'image des Arion 500/600, pénalise les ventes et impacterait une baisse des parts de marché atteignant 11 %, selon nos estimations. Pour la récolte, la marque germanique affiche un plus grand sourire, et reste leader en moissonneuses-batteuses, ensileuses et presses haute-densité, et conforte son positionnement sur le podium en presses à balles rondes. La nouvelle génération d'engins de manutention devrait redonner du baume au cœur au réseau dès le début de l'année 2018.   Kubota Le tractoriste japonais maintient le cap et augmenterait, une nouvelle fois, son taux de pénétration sur le marché des tracteurs comparables pour atteindre 8,2 %. Attendant avec impatience l'homologation de certains modèles, les équipes commerciales de Kubota ont profité du dernier trimestre 2017 pour frapper fort dans les régions de polyculture-élevage et, dans une moindre mesure, des zones viticoles et arboricoles.   Case IH Malgré un bon démarrage, Case IH terminerait l'année  avec  7,2 % de parts de marché en immatriculations de tracteurs en baisse par rapport 2016. Des difficultés industrielles liées à la mise en place de la fabrication des tracteurs conformes à la norme Tractor Mother Regulation (TMR) ont freiné ses livraisons sur le second semestre.   Valtra Après une bonne année 2016 pour Valtra, 2017 aurait été marqué par une légère baisse de sa part de marché. Nos estimations donnent une part de marché de 6 % au tractoriste finlandais dans l'Hexagone. La baisse de 0,6 % par rapport à l'an passé s'explique en grande partie par des retards de livraison. Malgré tout, les différents lancements effectués au cours du dernier exercice ont entraînés une dynamique positive.   Deutz-Fahr Deutz-Fahr afficherait une part de marché de 4,6 %, en baisse de 0,65 % par rapport à 2016. Les tracteurs de la série 9 lui permettent d'accéder au marché de la grosse puissance jusqu'à 340 ch. Le constructeur recentre ses activité autour du tracteur, de la récolte et du pressage. Pour les moissonneuses-batteuses, Deutz-Fahr, qui ne propose que des modèles conventionnels, s'est fixé l'objectif d'atteindre 10% de part de marché dans cette catégorie.   Same Same progresse sur le segment des tracteurs spécialisés pour les cultures maraîchères et les vignobles. Il entend s'imposer comme spécialiste de ce marché et cesse la commercialisation de modèles au-delà de 140 ch, disponibles au sein du groupe SDF. Lamborghini vient en complément de gamme du constructeur italien avec des modèles plus puissants. Les deux marques totaliseraient 3,4 % de parts de marché.   Landini Landini annonce une progression d'un point et atteindrait 2,3 % de parts de marché. Le constructeur réalise ainsi la moitié de son volume de ventes avec les tracteurs spécialisés Série 4 et Rex. La généralisation de la transmission à variation continue VT-Drive sur les Séries 6 et 7 de Landini, présage également l'arrivée de ce type de boîte sur les modèles spécialisés.   McCormick McCormick affiche une évolution croissante à 1,8 %, selon nos estimations. L'arrivé de la nouvelle gamme sur le marché et l'implication du réseau ont permis de séduire une clientèle gardant une ancienne image de la marque. Les versions haut de gamme remportent un franc succès. Près de la moitié des six-cylindres sont commandés avec la transmission à variation continue, le pré-équipement pour le guidage par GPS ou encore le terminal Isobus.   Dans le prochain numéro de Matériel Agricole à paraître fin janvier 2018, ne manquez pas notre dossier complet sur les immatriculations de tracteurs, incluant une analyse des performances annuelles de chacun des acteurs du marché.   Voir également : --> Immatriculations de tracteurs : les départements en tête en 2017 --> Immatriculations de tracteurs 2017 : l'évolution par département  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux

Part de marché

Les ventes de semoirs traînés à céréales explosent

Travail du sol

La herse de déchaumage Agrisem International s’allège

Travail du sol

Double fonction pour la roue de charrue New Holland

Part de marché

29 % de presses à balles rondes vendues en plus

Voirie

Les pièces d’usure communes à l’épareuse et au broyeur d’accotement Desvoys