Immatriculations de tracteursÇa commence très mal

Ça commence très mal
Le chiffre des immatriculations du mois de janvier est le plus exécrable de ces dernières années. 655 unités ont été enregistrées durant la période soit un quart en moins qu'en 2017. La chute touche toutes les catégories de tracteurs. Les vignes et vergers chutent de 47,85 %, passant de 163 unités à 85 et les modèles standards perdent 19,05 %, allant de 677 tracteurs à 548. Certainement, faut-il voir dans ces statistiques sévères  un nouvel effet secondaire de la « Mother Regulation ». Les stocks de tracteurs conformes aux anciennes normes et immatriculés en urgence durant le mois de décembre sont progressivement livrés. Après avoir artificiellement gonflé les chiffres de la fin d'année, ils dépriment ceux de la nouvelle année.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Immatriculations de tracteurs

Un premier trimestre explosif

Récolte

Geringhoff resserre les maïs

Tracteur

Les séries 6 Deutz-Fahr en édition Warrior !

Presse haute densité d'occasion

Fiche occasion : des presses New Holland bien carrées

Pièces d’outils de travail du sol

Industriehof aux commandes de Forges de Niaux

Equipement

Des phares de travail a LED Hella