Immatriculations de tracteursÇa commence très mal

Ça commence très mal
Le chiffre des immatriculations du mois de janvier est le plus exécrable de ces dernières années. 655 unités ont été enregistrées durant la période soit un quart en moins qu'en 2017. La chute touche toutes les catégories de tracteurs. Les vignes et vergers chutent de 47,85 %, passant de 163 unités à 85 et les modèles standards perdent 19,05 %, allant de 677 tracteurs à 548. Certainement, faut-il voir dans ces statistiques sévères  un nouvel effet secondaire de la « Mother Regulation ». Les stocks de tracteurs conformes aux anciennes normes et immatriculés en urgence durant le mois de décembre sont progressivement livrés. Après avoir artificiellement gonflé les chiffres de la fin d'année, ils dépriment ceux de la nouvelle année.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutention

Avant 860i, un valet de ferme polyvalent

Coupleur hydraulique

Fliegl révolutionne l’attelage des outils grâce au F-Con

Pulvérisateur traîné d'occasion

Evrard Météor : Sixème du nom

Gestion des effluents

Un séparateur de phases Bauer compact

Epandage

La tonne à lisier Twist de Fliegl marche en crabe

Evénement

CNH Industrial groupé à Agritechnica

Manutention

Une chargeuse Kramer à bras télescopique plus puissante

Récolte

L'ensileuse Claas Jaguar monte en puissance

Travail du sol

Le vibroculteur Väderstad NZ Extreme ratisse large