Immatriculations de tracteursÇa commence très mal

Ça commence très mal
Le chiffre des immatriculations du mois de janvier est le plus exécrable de ces dernières années. 655 unités ont été enregistrées durant la période soit un quart en moins qu'en 2017. La chute touche toutes les catégories de tracteurs. Les vignes et vergers chutent de 47,85 %, passant de 163 unités à 85 et les modèles standards perdent 19,05 %, allant de 677 tracteurs à 548. Certainement, faut-il voir dans ces statistiques sévères  un nouvel effet secondaire de la « Mother Regulation ». Les stocks de tracteurs conformes aux anciennes normes et immatriculés en urgence durant le mois de décembre sont progressivement livrés. Après avoir artificiellement gonflé les chiffres de la fin d'année, ils dépriment ceux de la nouvelle année.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutentution

Claas : un bras télescopique sur la chargeuse articulée Torion 738 T Sinus

Travail du sol

Un déchaumeur à quatre rangées de disques indépendants

Semis

Le Montana de Mascar sème de 4 à 6 m

Tracteur

L'Axion 900 de Claas plus fort et plus intelligent

Tracteur

Vidéo : Essai du John Deere 8R370

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe

Travail du sol

Les déchaumeurs Maschio-Gaspardo Ufo plus pénétrants