Immatriculations de tracteursÇa commence très mal

Ça commence très mal
Le chiffre des immatriculations du mois de janvier est le plus exécrable de ces dernières années. 655 unités ont été enregistrées durant la période soit un quart en moins qu'en 2017. La chute touche toutes les catégories de tracteurs. Les vignes et vergers chutent de 47,85 %, passant de 163 unités à 85 et les modèles standards perdent 19,05 %, allant de 677 tracteurs à 548. Certainement, faut-il voir dans ces statistiques sévères  un nouvel effet secondaire de la « Mother Regulation ». Les stocks de tracteurs conformes aux anciennes normes et immatriculés en urgence durant le mois de décembre sont progressivement livrés. Après avoir artificiellement gonflé les chiffres de la fin d'année, ils dépriment ceux de la nouvelle année.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Marché européen

Une année pas si mauvaise

Lestage

Des masses de roues montées en 5 minutes avec So Easy d'Easymass

Tracteur

Vidéo : essai du Lindner Geotrac 104ep

Pulvérisation agricole

Automne morose pour Exel

Manutention

Quicke : ton meilleur compagnon

Découvertes - Fendt Favorit 818

Prise en main du Fendt Favorit 818 toujours au travail

Exercice 2018

14,6 milliards d’euros pour Kubota

Commerce international

Le Made in Italy en perte de vitesse

Semoir

Väderstad intègre Le 8L intègre à la gamme Tempo