Chiffre d'affaires record pour Claas

Chiffre d'affaires record pour Claas
La sécheresse qui a sévi cet été en Allemagne et dans un certain nombre de pays du nord de l'Europe n'a pas empêché Claas d'enregistrer un chiffre d'affaires record durant son exercice 2017-2018. Le constructeur allemand annonce un montant de 3,89 Md€, en augmentation de 3,4 % par rapport à son exercice précédent. Il doit cette progression à un développement de ses ventes sur ses trois grands marchés traditionnels : l'Allemagne, le Royaume-Uni et la France. Dans notre pays où il a réalisé un chiffre d'affaires de 677 M€, en mieux de 3 %, il se félicite de conforter sa première place sur les marchés des moissonneuses-batteuses, des ensileuses, des presses à balles carrées et à balles rondes avec des pénétrations flirtant avec les 36 %, 50 %, 30 % et 18 %. En tracteurs, il annonce une part de marché avoisinant les 12 %. L'exercice a également permis à Claas de conforter sa rentabilité. Son taux de rentabilité des bénéfices avant impôts rapporté au chiffre d'affaires a atteint un niveau de 5,9 %, soit la meilleure performance obtenue depuis les mémorables campagnes de 2011, 2012 et 2013. À l'époque, cet indicateur oscillait entre 7,7 et 9,2 %. Le constructeur n'a pas, pour autant réduit ses investissements. Ses dépenses en recherche en développement ont progressé de 7,3 % pour atteindre 233,4 M€. En plus de ses efforts de modernisation et d'élargissement de ses gammes, le constructeur poursuit la mise au point de solutions numériques avec sa filiale 365 FarmNet. Il a également développé une petite moissonneuse batteuse Dominator à destination de la Chine et empruntant des technologies de Lexion et de Tucano. Les investissements en bien corporels ont, pour leur part, progressé de 22,6 % pour atteindre 160,3 M€. Une partie a été dépensée dans le projet Claas Forth de modernisation de l'usine du Mans. Celle-ci s'est équipée d'outillages ultra-moderne, notamment des AGV des véhicules robotisés portant les tracteurs en construction, afin de gagner en flexibilité.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Marché européen

Une année pas si mauvaise

Lestage

Des masses de roues montées en 5 minutes avec So Easy d'Easymass

Tracteur

Vidéo : essai du Lindner Geotrac 104ep

Pulvérisation agricole

Automne morose pour Exel

Manutention

Quicke : ton meilleur compagnon

Découvertes - Fendt Favorit 818

Prise en main du Fendt Favorit 818 toujours au travail

Exercice 2018

14,6 milliards d’euros pour Kubota

Commerce international

Le Made in Italy en perte de vitesse

Semoir

Väderstad intègre Le 8L intègre à la gamme Tempo