Contenu réservé aux abonnés

FenaisonLa France propulse Sip

La France propulse Sip
(©Sip)

La filiale française de Sip installée depuis deux ans à Chambéry a bien travaillé pour promouvoir ses produits sur le marché français.

Notre pays est devenu, en 2018-2019, la première destination export du constructeur de matériels de fenaison slovène. Il devance ainsi l’Autriche, l’Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas et l’Italie. En tout, Sip annonce un chiffre d’affaires de 33,4 M€ en augmentation de 22,1 % durant cette campagne. « En trois ans, il a été multiplié par deux », se félicite Andrei Cosovici, son directeur des ventes et du marketing. Dans le contexte actuel, la tendance s’avère satisfaisante. Le recul ne devrait représenter que 3 % du chiffre de l’an dernier. Les exportations qui représentent 80 % des ventes du constructeur devraient donc continuer à être privilégiées. Le constructeur entend pour cela renforcer ses activités de distribution au Royaume-Uni, en Pologne, en Allemagne et en France. Là, l’équipe menée par Franck Blanchard, dirigeant également l’Italie et l’Espagne, anime l’activité commerciale grâce à Marcel Bouget et à Lionel Dalmont. Le premier s’occupe de la moitié Nord et le second du Sud. Adrien Maccagnan est récemment arrivé pour gérer les relations avec l’usine installée à Sempeter.

173

Vous avez lu 99 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Direction

Martin Van Hoyningen-Huene à la tête des tracteurs Claas

Anniversaire

20 ans de déchaumage pour Amazone

Direction générale

Louisa Parker-Smith veille à la durabilité d’Agco

Arrachage de betteraves

Matthieu Denizon directeur des ventes d’Holmer

Production

Une valeur ajoutée de 65 % chez Argo

Ressources humaines

Dominique Sengelen se lance dans le recrutement

Index Cema

Des indicateurs au vert

Matériels betteraviers

Guillaume Becker spécialiste produit chez Grimme

Marché des agroéquipements

Plus de peur que de mal