FiscalitéLe GNR autorisé dans le BTP jusqu’en 2023

Le GNR autorisé dans le BTP jusqu’en 2023
(©B.S.)

Les conflits qui auraient pu se développer sur les chantiers entre des entreprises de travaux agricoles utilisant un carburant détaxé et leurs collègues des travaux publics n’auront pas lieu… Du moins pas tout de suite.

Le gouvernement a accordé un quatrième report à la suppression du GNR pour les entreprises de travaux publics. Initialement annoncée pour le 1er juillet 2021, elle a été reportée au 1er janvier 2023.

Outre le fait de devoir supporter une augmentation du poste carburant de près de 50 %, les organisations syndicales CNATP et Capeb, représentant des entreprises du TP et du paysage, reprochent à cette mesure de mettre à mal le principe d’équité fiscale entre des professionnels intervenant fréquemment en équipe sur des chantiers de terrassement, les uns creusant et nivelant avec leurs pelles et bulldozers, les autres transportant des matériaux ou rabattant la poussière avec leurs tracteurs attelés à des bennes ou des tonnes à eau.

Pour les rassurer, le gouvernement leur avait promis la mise en place d’une couleur spécifique de carburant dédiée à leurs activités ainsi que l’élaboration d’une liste d’engins devant systématiquement l’utiliser. Pour l’heure, les discussions entre les organisations représentatives du secteur agricole et celle du BTP n’ont pas permis d’avancer sur l’élaboration de la liste.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Concours Sitma’Ginov

La Sitma met les étudiants à l’épreuve

Robotisation

Aisprid va cueillir des tomates

Composants hydrauliques

Concentration dans le monde des vérins

Parts de marché 2020
Nouvelles technologies

Horsch prêt pour la robotisation

Composants, organes de transmissions

Comer Industries absorbe Walterscheid

Épandage de lisier

Garant Kotte prend pied en France

Distribution de matériels

Un site pour l’emploi dans les concessions

Moteurs

Fendt s’engage à long terme avec Deutz AG