AgroéquipementsInflation galopante des prix

Inflation galopante des prix
(©Horsch)

Cornelia Horsch, la directrice générale de Horsch, a voulu expliquer dans un communiqué pourquoi les machines agricoles connaissaient actuellement une inflation galopante de leurs prix.

Horsch, tout comme l’ensemble de l’industrie mécanique et du secteur automobile, est en proie à d’importantes difficultés d’approvisionnement.  « La hausse significative des prix des matières premières résulte de la faible offre des fabricants et de l’augmentation de la demande », constate Cornelia Horsch, directrice générale. Elle cite à ce propos le doublement des prix du cuivre, de l’aluminium et de l’acier. Elle observe non seulement des pénuries en composants électroniques et de matières plastiques, mais aussi l’indisponibilité de certaines nuances d’acier. « Avant, le délai de livraison était de 10 à 15 semaines, contre maintenant 30, dans certains cas », regrette Johann Neidl, le responsable du service achat et numérisation de Horsch.

Selon Cornelia Horsch, les causes sont à rechercher dans des circonstances ponctuelles telles que des fermetures d’usines provoquées par des conditions météorologiques exceptionnelles et des incendies en Chine ou à Taïwan, et surtout dans l’extraordinaire rebond de l’économie asiatique. Alors que sa production avait été considérablement réduite durant les deux ou trois mois de confinement, elle s’offre à présent des taux de croissance à deux chiffres. Les Européens souffrent d’une concurrence dans la demande. Ils ne sont pas prioritaires dans les approvisionnements en acier. Le prix du fret, notamment aérien, a explosé. Cette situation s’avère d’autant plus dommageable que l’économie européenne, boostée par des subventions gouvernementales, se porte bien.

Dans ce contexte difficile, le constructeur bavarois s’adapte en augmentant sa production. Ses services des ressources humaines ont dû recruter en urgence des intérimaires pour renforcer les équipes et se prémunir de risques d’interdiction de passage de frontière d’employés tchèques. Il lui a également fallu réactualiser ses tarifs. Une première augmentation modérée décidée à l’automne dernier a été suivie d’une deuxième plus importante au printemps pour prendre en compte l’explosion des prix des composants.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Concours Sitma’Ginov

La Sitma met les étudiants à l’épreuve

Robotisation

Aisprid va cueillir des tomates

Tracteur

New Holland : une cabine connectée pour les T7 HD

Broyage

Un mode Eco/Power pour le broyeur Noremat

Composants hydrauliques

Concentration dans le monde des vérins

Récolte

Le Devastator réduit les pieds de maïs à néant

Parts de marché 2020
Pneumatiques

Vredestein : Des pneumatiques adaptés au labour

Nouvelles technologies

Horsch prêt pour la robotisation