Contenu réservé aux abonnés

AgroéquipementsLa pénurie de composants casse la dynamique

La pénurie de composants casse la dynamique
(©Axema)

2021 s’annonce comme un bon millésime pour le marché français des agroéquipements. Seule ombre au tableau : les matières premières flambent et certains composants arrivent au compte-gouttes.

Au regard des volumes livrés depuis le début de l’année et du contenu des carnets de commandes, les constructeurs d’agroéquipements sont sereins pour 2021. « Au premier semestre, le marché français a progressé de 17% par rapport à la même période de 2020, annonce David Targy, responsable du Pôle économique à Axema. Toutefois, compte tenu des perturbations durant le printemps 2020, il vaut mieux comparer avec 2019. L’évolution, toujours pour les six premiers mois de l’année, est de 3,5% en 2021. » L’export des machines fabriquées en France se porte bien également. L’Union des industriels de l’agroéquipement chiffre la hausse à 10% par rapport au premier semestre 2019 et à 35%, comparé au premier semestre 2020. 
L’embellie profite surtout aux tracteurs (+15% sur les neuf premiers mois de l’année), engins de manutention, matériels de semis et de pulvérisation, tandis que le secteur de la récolte et de la fenaison est plutôt à la peine. « Prudence pour ce qui concerne les tracteurs, tempère Hervé Gérard-Biard, de chez Kubota, et vice-président d’Axema. Nous avons observé une hausse conséquente des immatriculations en petits tracteurs d’entrée de gamme qui, d’habitude, ne sont pas immatriculés par ce qu’ils sont livrés à des petites structures ou à des particuliers. Sans ce phénomène, la croissance effective est de l’ordre de 15%. »

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Manutention

Manitou renouvelle ses chargeuses compactes MLA

Remorque à fond poussant

Le transport au programme de Tatoma

Élevage

Les dérouleuses Silofarmer armées pour les grandes balles

Récolte des fourrages

Tanco, de l’enrubannage à la fauche

Récolte des fourrages

L’andaineur à tapis SIP se déploie

Prototype

Amazone – BASF : La pulvérisation ultralocalisée débarque

Herse étrille

Quivogne propose le sursemis en option

Manutention

Le valet de ferme Knikmops s’électrise