Contenu réservé aux abonnés

Immatriculations 2021L'Europe en forme

L'Europe en forme
(©Cema)

2021 s'affirme comme le meilleur millésime de la décennie pour les immatriculations de tracteurs en Europe.

Durant 2021, environ 230 000 engins ont été immatriculés sous la nomenclature « tracteur agricole » en Europe. En écartant certains quads, SSV et chargeurs télescopiques, le Cema (Association européenne des constructeurs) estime que 180 000 immatriculations correspondent à des « vrais » tracteurs agricoles. Cette croissance de 17% s’explique en partie par les arrêts de production et difficultés de livraison qui ont prévalu durant le premier semestre 2020. Toutefois, le Cema estime que la croissance s’explique aussi par une amélioration significative de la demande des différents marchés. Malgré des perturbations qui ont perduré dans la chaîne d’approvisionnement des usines, 2021 constitue le meilleur millésime de la décennie passée.
La performance s’explique par les prix élevés des différentes productions agricoles : produits laitiers, viande, céréales, huile et sucre ont été à leur plus haut niveau depuis cinq ans. Dans le même temps, les agriculteurs ont dû composer avec une hausse conséquente des intrants, en particulier des engrais et du carburant. Les revenus agricoles s’en sont trouvés affectés, mais il y avait encore une marge pour les investissements.
La France et l’Allemagne restent les pays qui immatriculent le plus de tracteurs. A eux deux, ils représentent quatre tracteurs sur dix immatriculés en Europe. Toutefois, ils ont enregistré une croissance plus lente, avec respectivement 10 et 9%, que certains de leurs voisins comme l’Italie ou la Pologne, qui ont connu des hausses de 36 et 42%.
En cumulant toutes les catégories, la France a immatriculé 35 771 tracteurs en 2021. Il s’agit de la meilleure performance depuis 2013. Le marché a surtout été tiré par les tracteurs pour espaces verts (+47%). Les tracteurs standards enregistrent une croissance de 2,7%, à 24 543 unités.
En Allemagne, 34 852 tracteurs neufs ont été mis en service en 2021, soit 8,6% de plus qu’en 2020. Près des trois quarts des immatriculations correspondent à des modèles d’une puissance supérieure à 50 ch. Cette catégorie a connu une croissance très modérée (0,2%). L’évolution du marché est essentiellement imputable aux tracteurs de moins de 50 ch, dont les ventes ont fait un bond de 38,4%.
L’Italie cueille les fruits de ses différentes politiques de soutien à l’investissement. Les immatriculations de tracteurs ont fait un bond de 36% en 2021, à 24 385 unités.
12 017 tracteurs de plus de 50 ch ont été immatriculés au Royaume-Uni en 2021. Après le trou d’air de 2020 (10 380), lié à la pandémie et à des conditions météorologiques défavorables, le pays revient à son niveau habituel de ventes de tracteurs (12 040 en 2019). Sans les perturbations d’approvisionnement et le report des livraisons sur 2022, le nombre d’immatriculations aurait été plus élevé.
En Espagne, les immatriculations de tracteurs ont augmenté de 10%, à 11 672 unités. Un chiffre correct, mais qui reste inférieur de 1,2% à la moyenne des cinq dernières années. Le marché est assez spécifique avec 94 tracteurs à chenilles (+45% par rapport à 2020), 5278 standards (+10%), 5533 modèles à voie étroite (+9%).
La Pologne affiche une hausse de 32% de ses immatriculations de tracteurs, à 20 241 unités. Les deux dernières années ont été très favorables à l’agriculture, avec de bonnes récoltes et aucun incident climatique. Le pays a en outre bénéficié de subventions européennes qui ont également bien profité aux matériels d’accompagnement dont les ventes ont progressé d’environ 20%.
Concernant l'ensemble de l'année 2022, les industriels européens prévoient toujours une hausse de +5% du chiffre d'affaires de leur entreprise. Selon la dernière enquête mensuelle menée par le Cema, la perte de chiffre d'affaires attendue en Europe de l'Est sera plus que compensée par une croissance supplémentaire dans le reste du monde, en particulier en Amérique du Nord et du Sud, en Europe occidentale, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Distinction

Un enseignant Sedimaster

Parts de marché
Matériels de récolte

Progression fulgurante pour Ropa France

Fabrications

Joskin monte en régime sur la série

Manutention

Faresin élève sa rentabilité

Parts de marché 2021
Réseaux internationaux

Argo emménage en Afrique du Sud

Diversification

La culture du carbone commence à payer

Immatriculations