Contenu réservé aux abonnés

Immatriculations de tracteursDébut de repli en Europe

Évolution des immatriculations de tracteurs sur les 9 premiers mois de 2022 par rapport à la moyenne des trois dernières années
Évolution des immatriculations de tracteurs sur les 9 premiers mois de 2022 par rapport à la moyenne des trois dernières années (©Axema)

Les augmentations de prix et les délais de livraison à rallonge commencent-t-ils à peser sur le commerce des machines agricoles ?

Sur les 9 premiers mois de l’année, les immatriculations de tracteurs se sont affichées en repli de 8,2 % sur l’ensemble du continent européen avec 124 403 unités contre 135 573 sur la même période de 2021. La situation est très contrastée selon les pays. Alors que la République tchèque (+ 16,1 %), la Hongrie (+ 56,4 %), ou la Lettonie (+ 20,1 %) résistent bien, L’Espagne (- 13 %), l’Autriche (- 35,3 %) ou la Suisse (- 21,8 %) s’effondrent. Les marchés restent toutefois vigoureux car les immatriculations sont au-dessus de la moyennes triennale 2019-2021.   La France résiste tant bien que mal avec -4,6 % par rapport aux 9 premiers mois de 2021 (23 501 immatriculations) et + 2 % par rapport à la moyenne 2019-2021.

 

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Marché du machinisme

Retournement de tendance

Immatriculations premier semestre 2022
Foires et salon

Le Space a retrouvé son public

Immatriculations de tracteurs

Le marché accuse les difficultés de livraison

Immatriculations 2021-2022