Ambiance des marchésL’horizon se dégage

Indice du climat des affaires du Cema
Indice du climat des affaires du Cema (©Cema)

Après l’effondrement qui s’était produit au début de l’attaque de l’Ukraine par la Russie, le moral de l’industrie européenne du machinisme agricole retrouve des couleurs.

En février 2023, selon le baromètre du climat des affaires réalisé par le Cema, l’association du machinisme agricole européen, un plus grand nombre d’industriels s’attendaient à voir leurs chiffres d’affaires croitre dans le prochain semestre que deux mois auparavant. Ils étaient 48 % dans ce cas contre 46 % alors et 3 % en plus parient sur la stabilité. Pour eux, aucun ralentissement n’est en vue à court terme. En plus de bénéficier d’une forte demande, les approvisionnements se font plus faciles. Étant plus à mêmes d’honorer leurs commandes, les constructeurs peuvent augmenter leurs espérances de chiffres d’affaires. Des goulets d’étranglement continuent cependant à poser des problèmes à l’industrie. Le volume de commandes qui correspond à près de 6,9 mois de production pourrait cependant avoir atteint son maximum.

 

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Emploi

15 000 à 20 000 postes à pourvoir

Immatriculations de tracteurs
Travaux agricoles

2 000 ETA de plus en dix ans

Immatriculations de tracteurs
Immatriculations 2022
Résultats exercice 2022

Poursuite de la croissance pour Väderstad

Immatriculations 2022
Parts de marché tracteurs
Repères

340 000 Européens vivent du machinisme agricole