ManutentionUn premier trimestre en croissance pour Manitou

Le concepteur, assembleur et distributeur de matériels de manutention, Manitou, a annoncé une hausse de 11 % de son chiffre d'affaires (+ 6 % à périmètre et change constants) pour le premier trimestre 2015. Si le directeur général Michel Denis explique cette progression par « un élargissement des zones de croissance », la France n'en fait, malheureusement, pas encore partie. En effet, poursuit-il, « la difficulté du marché agricole et un certain attentisme des loueurs » ne facilite pas le marché national et son flux d'exportation. Idem pour la Russie et l'Amérique latine, impactées par une crise économique que l'ex-URSS voit doublée de tensions politiques. Pour autant, à l'échelle mondiale, l'agricole tire son épingle du jeu au 1er trimestre. « Le chiffre d'affaires reste stable par rapport au premier trimestre 2014. Il représente environ 34 % du CA global du Groupe », précise Manitou. Il précise : « Après une baisse significative de l'activité agricole en 2014, particulièrement sur l'Europe du Sud (y compris la France pour une part importante), nous avons pu observer une certaine stabilité sur le premier trimestre 2015, due pour partie, à un restockage des réseaux de concessionnaires. » De tels résultats au premier trimestre 2015 conforte le spécialiste en matériels de manutention dans son objectif de parvenir à une croissance de l'ordre de 3 % à périmètre et change constants, soit environ 6 % aux taux de change actuels, d'ici à la fin de l'année.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Case IH et New Holland

Le guidage Fieldbee pour l’entrée de gamme

Pulvérisation

Suspension intégrale pour le pulvé traîné Kubota XTS4

Index Cema

Mieux qu’au printemps

Élevage

Kuhn Aura : l’alimentation automatique revisitée

Allemagne

Cummins fait rouler des trains à l’hydrogène

SSV

Le Polaris Ranger porte plusieurs robes

Stockage des grains

Agco achète 151 Research

Salon

Innov'Space 2020 : dix matériels qui ont séduit le jury

Pulvérisateur traîné

John Deere coupe les buses une à une en Isobus