EnquêteLa viticulture plutôt optimiste

La viticulture plutôt optimiste
Réponse à la question : à long terme, les prix du vin devraient s'améliorer.
Une enquête menée auprès de 196 viticulteurs reflète un climat plutôt engageant dans ce milieu. Quatre producteurs sur cinq entrevoient des perspectives économiques positives pour 2015. Ils sont 87 % à vouloir évoluer dans la conduite de la vigne pour utiliser moins de produits phytosanitaires. Portant, seuls 13 % d'entre eux envisagent de convertir leur exploitation au bio. Au niveau des investissements programmés par 55 % des producteurs, les pulvérisateurs sont en première place (44 %) devant les engins de traction (39 %), les matériels de vinification (38 %) et les engins de récolte (25 %).
Les perspectives économiques de votre exploitation restent positives sur la prochaine année.
Vous comptez évoluer dans la conduite de votre vigne pour utiliser moins de produits phytosanitaires.
Vous envisagez de convertir votre exploitation au bio.
Vous compter investir pour mieux maîtriser la commercialisation de vos vins.
Vous comptez prochainement investir dans des outils de conduite de la vigne (taille, travail du sol...).
Vous comptez prochainement investir dans des engins de traction (tracteurs, enjambeurs...).
Vous comptez prochainement investir dans des matériels de protection de la vigne (pulvérisateur...)..
Vous comptez prochainement investir dans des matériels de récolte du raisin (machine à vendanger...)....
Vous comptez prochainement investir dans des matériels de vinification.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes

Travail du sol

Eurotechnics Agri s'adresse à l'agriculture raisonnée

Pommes de terre

Miedema revoit son unité de nettoyage