Politique« Il faut regarder Bruxelles autrement »

« Il faut regarder Bruxelles autrement »
Michel Barnier,
Ex-commissaire européen au marché intérieur, ancien ministre de l'Agriculture, des Affaires étrangères et conseiller spécial du président de la commission européenne, Michel Barnier, était l'invité de la biennale de l'Union des industriels de l'agroéquipement, le 9 avril dernier à la maison de la Chimie à Paris. Devant un parterre de patrons d'entreprises françaises issues du machinisme agricole, il a défendu les couleurs de l'Union européenne. Pour lui, il n'y a pas d'autres alternatives que le Vieux Continent pour que la France et son industrie s'en sortent. « Il faut de l'audace et une volonté politique, lance Michel Barnier, mais il faut aussi regarder Bruxelles autrement. » À l'instar de la politique agricole commune, Michel Barnier imagine une politique industrielle commune pour protéger nos entreprises et les aider à se développer. Se reposer ou être libre est le titre de son dernier livre sur les enjeux européens. « Nous sommes sur la bonne voie », précise-t-il, en citant plusieurs exemples comme la mise en place de l'union bancaire pour la zone euro, ou encore la préparation du brevet européen. Mais les procédures sont longues. « Un seul ministre peut tout bloquer », souligne-t-il en regrettant également l'absentéisme des élus à Bruxelles !

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes

Travail du sol

Eurotechnics Agri s'adresse à l'agriculture raisonnée

Pommes de terre

Miedema revoit son unité de nettoyage