Politique« Il faut regarder Bruxelles autrement »

« Il faut regarder Bruxelles autrement »
Michel Barnier,
Ex-commissaire européen au marché intérieur, ancien ministre de l'Agriculture, des Affaires étrangères et conseiller spécial du président de la commission européenne, Michel Barnier, était l'invité de la biennale de l'Union des industriels de l'agroéquipement, le 9 avril dernier à la maison de la Chimie à Paris. Devant un parterre de patrons d'entreprises françaises issues du machinisme agricole, il a défendu les couleurs de l'Union européenne. Pour lui, il n'y a pas d'autres alternatives que le Vieux Continent pour que la France et son industrie s'en sortent. « Il faut de l'audace et une volonté politique, lance Michel Barnier, mais il faut aussi regarder Bruxelles autrement. » À l'instar de la politique agricole commune, Michel Barnier imagine une politique industrielle commune pour protéger nos entreprises et les aider à se développer. Se reposer ou être libre est le titre de son dernier livre sur les enjeux européens. « Nous sommes sur la bonne voie », précise-t-il, en citant plusieurs exemples comme la mise en place de l'union bancaire pour la zone euro, ou encore la préparation du brevet européen. Mais les procédures sont longues. « Un seul ministre peut tout bloquer », souligne-t-il en regrettant également l'absentéisme des élus à Bruxelles !

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Nouvelles technologies

Horsch prêt pour la robotisation

Composants, organes de transmissions

Comer Industries absorbe Walterscheid

Épandage de lisier

Garant Kotte prend pied en France

Innovation

L'ensileuse Claas Jaguar 990 Terra Trac dans la boue

Moteurs

Fendt s’engage à long terme avec Deutz AG

Profession

Le Cema s’inquiète de la spirale inflationniste

Pneumatiques
Lemken Solitair 23+

La trémie avance sa polyvalence

Travail du sol

Un groupe de TP soutient Agrowin