Politique« Il faut regarder Bruxelles autrement »

« Il faut regarder Bruxelles autrement »
Michel Barnier,
Ex-commissaire européen au marché intérieur, ancien ministre de l'Agriculture, des Affaires étrangères et conseiller spécial du président de la commission européenne, Michel Barnier, était l'invité de la biennale de l'Union des industriels de l'agroéquipement, le 9 avril dernier à la maison de la Chimie à Paris. Devant un parterre de patrons d'entreprises françaises issues du machinisme agricole, il a défendu les couleurs de l'Union européenne. Pour lui, il n'y a pas d'autres alternatives que le Vieux Continent pour que la France et son industrie s'en sortent. « Il faut de l'audace et une volonté politique, lance Michel Barnier, mais il faut aussi regarder Bruxelles autrement. » À l'instar de la politique agricole commune, Michel Barnier imagine une politique industrielle commune pour protéger nos entreprises et les aider à se développer. Se reposer ou être libre est le titre de son dernier livre sur les enjeux européens. « Nous sommes sur la bonne voie », précise-t-il, en citant plusieurs exemples comme la mise en place de l'union bancaire pour la zone euro, ou encore la préparation du brevet européen. Mais les procédures sont longues. « Un seul ministre peut tout bloquer », souligne-t-il en regrettant également l'absentéisme des élus à Bruxelles !

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Energies alternatives

John Deere va assembler des batteries en France

Commerce international

Des tracteurs Goldoni en Inde

Tracteurs

Première alternative électrique pour Kubota

Pulvérisation localisée

Trimble acquiert Bilberry

Pulvérisation

Berthoud se lance dans le « rendu-feuille »

Pièces d'usure

AgriCarb se vend à Ceratizit

Véhicules agricoles

Joskin agrandit son site polonais

Exercice 2021-2022

Le demi-milliard pour Pöttinger

Robotisation

Case IH dévoile le premier épandeur autonome