Normes d'émissions dieselLes tracteurs étroits pourraient brûler une étape

Les tracteurs étroits pourraient brûler une étape
Le gabarit réduit des tracteurs étroits complique l'installation de motorisations conformes aux futures normes d'émissions.
Alors qu'au Parlement européen, les discussions sur les modalités des schémas de transition vers le niveau V des normes d'émissions diesel ne sont pas achevées, celles concernant le cas particulier des tracteurs étroits restent en suspens. En effet, les contraintes dimensionnelles de ces engins, ainsi que leur fabrication en très courtes séries, créent des contraintes budgétaires et techniques difficiles à maîtriser par leurs constructeurs. Le niveau stage IV n'étant appelé à durer que deux ans et trois mois, ceux-ci ne se montrent guère motivés pour développer des modèles destinés à être commercialisés sur une si courte période. Le Parlement européen a proposé deux options au Cema, l'union européenne des syndicats nationaux de constructeurs. Avec la première, les tracteurs étroits bénéficieraient d'un délai pour satisfaire aux niveaux d'émissions stage V et ils passeraient directement de IIIB à V. La seconde, préférée par le Cema, permettrait à ces engins de satisfaire aux mêmes normes strictes d'émissions que l'ensemble des autres machines mobiles non-routières. Ainsi, ils ne seraient pas obligés de maintenir leurs rejets au-dessous d'un certain nombre de particules, ce qui serait le cas si l'échéancier du stage V était retardé.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Clôture électrique

La clôture électrique plus jamais emmêlée avec Patura Pro

Publirédactionnel

Les épandeurs X40+ X50+ Econov passent à l'entraînement hydraulique

Pommes de terre

Agronomic détruit les fanes mécaniquement

Pommes de terre

Ropa récolte de deux manières

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command mieux qu'une CVT?

Mélangeuses à vis verticales

Les mélangeuses Mastermix de Robert pour les petites et moyennes exploitations

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command : Les mesures au banc (partie 3)

Travail superficiel

Le canadien porté se replie chez Quivogne

Tracteur

Case IH : ne m’appelez plus jamais Versum !