Lovol Arbos Group spaFoton Lovol s'implante en Europe

Foton Lovol s'implante en Europe
L'ambassadeur de Chine en Italie ainsi qu'un certain nombre d'autorités politiques chinoises et italiennes ont honoré de leur présence l'inauguration des locaux de Lovol Arbos Group.
La culture chinoise attache une grande importance à l'heure et à la date des cérémonies d'inauguration. Elles sont en général déterminées avec précision pour garantir à l'événement les plus grandes chances de succès. Les Européens, pour leur part, accordent une grande attention au choix du nom d'une entreprise. Ce dernier doit en effet porter les valeurs qu'elle devra démontrer tout au long de son existence. C'est sans doute pour ces raisons que le groupe chinois Foton Lovol a sélectionné le 15 septembre à 11 h 30 pour inaugurer sa nouvelle filiale européenne que, sur les conseils d'Andrea Bedosti, le vice-président de Lovol Europe, il a baptisée Lovol Arbos Group spa. Arbos est une ancienne marque de moissonneuses-batteuses appréciées en Italie et qui se trouvait en déshérence depuis une vingtaine d'années. La mission assignée au nouveau site s'inspire de celles d'autres filiales installées par le groupe en Russie, aux États-Unis, au Brésil et en Thaïlande. Il est destiné à devenir un centre opérationnel coordonnant les activités commerciales, de recherche et développement ou industrielles du groupe en Europe. Foton Lovol est une entreprise jeune. Créée en 1998, elle a connu une très forte croissance en peu de temps. Avec ses gammes de matériels de TP, de moteurs, de tracteurs, de moissonneuses-batteuses ou d'utilitaires légers, elle réalise un chiffre d'affaires de 3,2 Md€ et emploie 16 000 salariés. Lors du prochain salon Agritechnica, la nouvelle filiale, Lovol Arbos, a prévu de dévoiler des matériels destinés aux marchés européens. Elle compte déjà dans son catalogue les semoirs MaterMacc, acquis il y a un peu plus d'un an, mais elle pourrait également présenter des tracteurs dans des puissances allant de 100 à 260 chevaux. Ces derniers pourraient bien être badgés Bubba, du nom de tracteurs à boules chaudes jadis fortement appréciés des agriculteurs italiens et dont le groupe chinois a également acquis la marque.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Drones

Atterrissage brutal pour Airinov

Tracteur d'occasion

Peu de points à surveiller sur les John Deere série 6R

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Enseignement

Top 15 des bacs pro agroéquipements 2018

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Entreprises de travaux agricoles

Les prestations complètes en plein boom

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand