Industrie chinoiseLovol Arbos, des tracteurs et une gamme longue

Lovol Arbos, des tracteurs et une gamme longue
Les premiers tracteurs Arbos de 130 chevaux seront présentés à Agritechnica.
Depuis plus de trois ans le groupe chinois Foton Lovol a mis en place une importante cellule de développement européenne en Italie. Son projet : développer une gamme de tracteurs, de moissonneuses-batteuses et d'outils agricoles pour le marché européen. Ses moyens sont à la hauteur de ses ambitions : énormes. Le stand Lovol Arbos devrait faire partie des grandes surprises du prochain salon Agritechnica. En effet la filiale européenne du groupe chinois Foton Lovol va présenter sous la marque Arbos deux tracteurs de 130 chevaux compatibles aux normes Stage IV. L'un sera équipé d'un quatre-cylindres Kohler et d'une transmission synchronisée à doubleur, l'autre d'un six-cylindres et d'une transmission powershift. Notre collègue, Marco Limina du magazine italien MAD, a rencontré Andrea Bedosti, vice-président de Foton Lovol et conseiller délégué à Lovol Arbos pour le développement de ces engins. Ce dernier lui a expliqué que la conception de ces tracteurs avaient été au cœur de l'activité de la cellule Lovol Europe Engineering mise en place par le groupe chinois à Calderara di Reno, dans la province de Bologne. « L'objectif du constructeur chinois était de créer un centre de recherche et de développement en s'inspirant des parcours déjà empruntés à partir des années quatre-vingt par les entreprises japonaises, coréennes ou indiennes. Son choix a porté sur l'Italie en raison de liens unissant depuis des années ce pays à la Chine mais aussi pour ses ressources en compétences techniques fines ainsi que pour sa grande concentration en tant que fabricant de composants », explique Andrea Bedosti. Depuis trois ans et demi, une équipe d'une cinquantaine de personnes basées en Italie travaille de concert avec une centaine de collègues chinois restés dans le bureau d'études du constructeur à Tianjin (Chine). Ils planchent sur trois plateformes de tracteurs, l'une de 100 à 130 chevaux, la deuxième de 140 à 200 chevaux et la troisième de 210 à 270 chevaux. « Les plus puissants sont dans une phase de qualification des prototypes. Ils arriveront en 2018. » Ces engins associent des composants européens et chinois. « Les tracteurs présentés à Hanovre disposeront d'un relevage, d'une unité centrale, d'un moteurs, d'une pompe hydraulique ainsi que de sous-ensembles de transmissions fabriqués en Europe. Tout le reste vient de Chine mais a été sélectionné auprès des meilleurs fournisseurs du marché » Des moissonneuses-batteuses de 5 et 6 secoueurs Le projet européen de Foton Lovol ne se limite pas aux tracteurs. Le géant chinois annonce pour 2016 un chiffre d'affaires de 3,15 Md€ et un effectif de 16 000 personnes. Il réalise 60 % de son activité dans le machinisme agricole. Il serait le plus important constructeur de moissonneuses-batteuses de son pays en produisant annuellement 70 000 unités dans des puissances comprises entre 120 et 130 chevaux. Il envisage donc d'étendre cette compétence en Europe en développant des machines deux fois plus puissantes, aux standards du marché. En plus d'avoir acheté les marques italiennes, Arbos et Bubba, en déshérence, il a également acquis des plans et des brevets techniques pouvant servir de base à la conception de machines de 5 et 6 secoueurs, les futures séries 800 et 1000. Elles devraient également être présentées à l'horizon 2018 sous la même marque Arbos et, vert et blanc, comme les tracteurs.
Les moissonneuses-batteuses Arbos Séries 800 et série 1000 de 5 et 6 secoueurs sont attendues pour l'année 2018.
Des crédits pour acquérir des constructeurs d'outils Les semoirs de précision MaterMacc acquis il y a un peu plus d'un an seraient, pour leur part, que le début d'un plus large projet d'achats de constructeurs spécialisés. « Nous disposons d'une ouverture de crédit pour procéder à des acquisitions supérieures à ce que nous avons déjà dépensé depuis trois ans. Nous sommes en train d'évaluer des constructeurs présents dans le travail du sol ainsi que dans la protection des cultures. Ces outils seront commercialisées sous les couleurs jaune et rouge et la marque Matermacc », annonce Andréa Bedosti. Lovol Arbos envisage de démarrer la mise en place de ses réseaux commerciaux à la fin de 2016 et de se concentrer, dans un premier temps, sur les pays de l'est de l'Europe et plus précisément en Slovénie, en Croatie, en Serbie, en Roumanie, en Bulgarie, en Pologne et en Ukraine.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Enseignement

Top 15 des bacs pro agroéquipements 2018

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Entreprises de travaux agricoles

Les prestations complètes en plein boom

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Fiscalité du GNR

Tensions en vue sur les chantiers

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)