PneumatiquesTrelleborg s'offre son homologue Mitas

Trelleborg s'offre son homologue Mitas
P1270541 Trelleborg vient d'acquérir son homologue tchèque CGS. Le spécialiste suédois du pneumatique a déboursé 10,9 Md de couronnes suédoises (1,16 Md€) pour acheter la totalité des parts du groupe privé CGS, notamment détenteur de la filiale Mitas. "Je suis fier d'annoncer cette acquisition fortement complémentaire, déclare Peter Nilsson, le P.-d. g. de Trelleborg. CGS, avec sa présence forte sur les marchés des pneus agricoles et industriels ainsi que des solutions polymères, renforcera Trelleborg en position de leader sur certains secteurs." Le manufacturier suédois devrait notamment doubler son chiffre d'affaires, CGS ayant réalisé un chiffre d'affaires de 5,525 Md€ de couronnes suédoises (589 M€) en 2015. Il devrait également étendre sa présence géographique et permettre d'ajouter de nouvelles offres dans des niches de pneumatiques complémentaires. "CGS complète notre empreinte industrielle avec ses 13 sites de production dont 11 en Europe centrale et de l'Est, un aux États-Unis et un au Mexique. La transaction représente une adéquation stratégique forte et promet des synergies significatives. Le plan est d'intégrer progressivement les entités acquises dans les domaines d'activité existants de Trelleborg. Nous considérons le prix d'achat comme séduisant étant donné les synergies potentielles et le rétablissement attendu pour le marché agricole," conclut Peter Nilsson. La clôture de la transaction est soumise aux approbations des autorités de la concurrence et attend d'être achevée au premier semestre 2016.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Travail du sol
Presses à balles rondes

Les presses Kubota certifiées TIM imposent le tempo

Robot

Vitibot : Un robot enjambeur Bakus pour les vignes

Sécurité
Manutention

Les agro chargeuses JCB montent en puissance

Formation

Des formations distanciées chez Manitou

Pneumatiques
Déchaumeur à dents

Le Kverneland Enduro se plie à tous les usages

Tracteur

Claas : L’Arion 400 s’embourgeoise