Matériels de fenaison et de récolteRéunion de chantier chez Krone France

Réunion de chantier chez Krone France
La nouvelle équipe de Krone-France prend petit à petit possession de ses locaux de Saint-Arnoult-en-Yvelines.
Avec 227 participants venant de 91 concessions, la rencontre organisée par Krone France, le 5 septembre, à Saint Arnoult-en-Yvelines, avec son réseau a fait le pleinL'état d'avancement du chantier de mise en place de la nouvelle filiale avait de quoi intéresser cet auditoire pour qui les matériels du constructeur allemand représentent une part non négligeable de leur activité. Depuis son embauche par Krone, Joël Foucher n'a pas chômé pour mener à bien ce projet. « Mes trois missions étaient de créer Krone France, de trouver un site et de constituer une équipe », rappelle-t-il. La première tâche fut sans doute la plus simple. Un cabinet parisien d'avocats s'est chargé de régler tous les formalités juridiques avec les équipes allemandes. Krone France a été constituée sous la forme d'une société par actions simplifiée au capital de 3 million d'euros. Wilhelm Voss, l'ancien directeur commercial de Krone, en est devenu le président et Joël Foucher le directeur général. Le second objectif, la recherche de locaux adaptés, fut d'autant plus délicat à atteindre qu'il justifiait à lui seul la création de la nouvelle structure. Krone commençait, en effet, à se retrouver trop à l'étroit dans les locaux et l'organisation de son ancien importateur. « Nous devons remercier Amazone France et son gérant, Jean Pélikan, d'avoir aidé à établir la marque Krone en France. Mais, avec des gammes de plus en plus grandes et la nécessité d'accompagner la clientèle avec plus de professionnalisme, il fallait que nous trouvions des solutions pour mieux organiser le service après-vente et la logistique des pièces. Les familles Dreyer, actionnaires d'Amazone, et Krone ont donc décidé de séparer leurs activités commerciales en France», explique Wilhelm Voss. Le cahier des charges était exigeant : Le nouveau siège devait présenter suffisamment d'espace pour accueillir les équipes et assurer le service après-vente. Pour faciliter la transition, il devait se situer dans un triangle Rambouillet-Chartres-Orléans. 5 000 m2 couverts Les anciens bâtiments du distributeur de pneumatiques Starco Nordic-Pneus se sont révélés idéaux pour mener à point le projet. D'une superficie de 5 000 mcouverts sur un terrain de 1,5 ha, ils pourront accueillir les locaux administratifs, 3 000 m2 d'entrepôts de pièces de rechange, 900 m2 d'espace d'exposition, des ateliers et des salles de formation. Ses espaces extérieurs permettront aux camions de livraison d'évoluer et aux visiteurs de tester les machine. L'autre grand avantage du site est sa situation à Saint-Arnoult-en-Yvelines. En plus de la notoriété acquise par cette commune pour son fameux péage, elle est idéalement connectée aux réseaux autoroutiers de l'Ouest, du Centre et du Sud-Est de la France. Elle est également toute proche de la gare TGV de Massy. En outre, sa distance raisonnable à 35 kilomètres du siège d'Amazone France à Auneau (Eure-et-Loir), devait faciliter les opérations de déménagement du stock de pièces détachées. Les travaux d'aménagement vont actuellement bon train. Les plâtriers s'activent à réaliser les dernières finitions. Les racks et étagères ont été montées. Le magasin devrait être opérationnel au 1er novembre. Le chantier d'embauche du personnel est, également, en bonne voie d'achèvement. L'équipe de 43 salariés devrait être au complet à la fin de l'année. En plus des 31 personnes d'ores et déjà embauchées, 6 contrats vont bientôt être signés. « Nous avons choisi de nous organiser selon une structure la plus horizontale possible pour faciliter la prise de décision et l'interactivité », précise Joël Foucher. L'entreprise sera donc structurée autour de quatre services : Le commercial sera dirigé par James Charron, le service client par Mickael Bertrand, le marketing produit par Julien Claudon et l'administration par Nadine Marc. « Nous restons dans un schéma assez classique d'une filiale commerciale », commente le nouveau directeur.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes