DronesLa réglementation s'assouplit

La réglementation s'assouplit
drone airinovFlorent Mainfroy, le président et cofondateur d'Airinov, se montre plutôt satisfait. La bureaucratie d'organisation des vols de drones d'observation des cultures a été simplifiée. « Auparavant, jusqu'à trois signatures de documents administratifs nous étaient nécessaires pour organiser certains vols. Les délais pouvaient s'étaler d'une semaine à un mois. Désormais une seule suffit », apprécie le responsable. Les missions se déroulant à proximité des aérodromes ont tout particulièrement profité de cet assouplissement. Le rayon pour lequel les autorités exigent un protocole d'accord pour effectuer des vols a été porté de 15 à 10 kilomètres et désormais, il n'est plus nécessaire de demander une autorisation à la préfecture. « Une notification adressée par Internet suffit », explique Florent Mainfroy. Grâce à son réseau de 50 pilotes, Airinov a survolé 100 000 hectares en 2015 et a démarré une campagne 2016 tout aussi active. Pour l'entreprise, les demandes d'autorisations représentent une lourde charge de travail. « Chez nous, une personne travaille à plein temps sur ces aspects. »

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Elevage
Chargeuses

Weidemann regroupe ses activités

Transport
Equipements d’élevage, traite

1,1 milliard pour DeLaval

Industrie

Les composants italiens en forme

Composants électriques

Bucher Hydraulics acquiert Lenze

Agriculture de précision

Claas synchronisé avec Fieldview

Désherbage mécanique

Bineuses Grégoire Agri : L’original Desherbrang

Tracteur

La Série 7 de Deutz-Fahr fait peau neuve