DronesLa réglementation s'assouplit

La réglementation s'assouplit
drone airinovFlorent Mainfroy, le président et cofondateur d'Airinov, se montre plutôt satisfait. La bureaucratie d'organisation des vols de drones d'observation des cultures a été simplifiée. « Auparavant, jusqu'à trois signatures de documents administratifs nous étaient nécessaires pour organiser certains vols. Les délais pouvaient s'étaler d'une semaine à un mois. Désormais une seule suffit », apprécie le responsable. Les missions se déroulant à proximité des aérodromes ont tout particulièrement profité de cet assouplissement. Le rayon pour lequel les autorités exigent un protocole d'accord pour effectuer des vols a été porté de 15 à 10 kilomètres et désormais, il n'est plus nécessaire de demander une autorisation à la préfecture. « Une notification adressée par Internet suffit », explique Florent Mainfroy. Grâce à son réseau de 50 pilotes, Airinov a survolé 100 000 hectares en 2015 et a démarré une campagne 2016 tout aussi active. Pour l'entreprise, les demandes d'autorisations représentent une lourde charge de travail. « Chez nous, une personne travaille à plein temps sur ces aspects. »

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Agritechnica 2019 - Epandage

La maintenance du répartiteur de lisier accélérée

Agritechnica 2019 - Pulvérisation

Des automoteurs Horsch pour les France

Agritechnica 2019 - Pneumatique

Nokian Ground King, roi des pneus

Agritechnica 2019 - Tracteur

Stage V pour les Massey Ferguson 6700 S à 4 cylindres

Agritechnica 2019 - Fenaison

La V6 met le turbo chez McHale

Agritechnica 2019 - Récolte des fourrage

Les autochargeuses Stautmann Magnon succèdent aux Tera-Vitesse

Agritechnica 2019-Pulvérisateur

307 ch pour le pulvérisateur Fendt Rogator 665

Agritechnica 2019 - Epandage

La tonne à lisier Samson TG cible le marché français

Agritechnica 2019 - Tracteur

Le Claas Xerion reçoit quatre chenilles