Moissonneuses-batteusesMahindra achète 35 % de Sampo

Mahindra achète 35 % de Sampo
moissonneuse-batteuse Sampo RosenlewEn achetant 35 % de Sampo Rosenlew, le groupe indien Mahindra entre dans le petit club des industriels développant une activité de construction de moissonneuses-batteuses destinées au monde entier. Le groupe Mahindra est un gigantesque conglomérat employant 200 000 salariés dans plus de 100 pays et réalisant un chiffre d'affaires de 16,9 Md$. Ses activités industrielles sont des plus variées. Il est aussi bien présent dans l'aéronautique que dans l'armement, dans les poids lourds ou les automobiles et bien sûr le machinisme agricole. Avec ses quatre usines en Inde, deux en Chine ainsi que ses sites d'assemblage aux États-Unis et en Australie, il est le plus important constructeur de tracteur indien. En 2015, il en a produit 234 000 unités. En prenant une participation significative dans Sampo Rosenlew, le groupe indien poursuit sa stratégie d'élargir son catalogue de machines agricoles. Il avait déjà noué un accord avec le groupe italien Maschio pour proposer une gamme d'outils de travail du sol animé sur son marché intérieur. Sampo Rosenlew est un constructeur finlandais spécialisé dans les moissonneuses-batteuses compactes et les matériels forestiers. Il s'est fait connaître en France pour avoir fabriqué des machines pour d'autres constructeurs, notamment Massey Ferguson, Deutz-Fahr et aujourd'hui John Deere ou le Russe Agromash. Il emploie près de 450 salariés dans son usine de Pori et réalise un chiffre d'affaires de 93 M€ dont 70 % pour son activité moissonneuses-batteuses. Il diffuse déjà près de 90 % de ses produits à l'exportation, notamment dans les pays nordiques, la CEI et en Afrique du Nord. Il est d'ailleurs partenaire d'une joint-venture de fabrication de moissonneuses-batteuses en Algérie qui a réalisé 45 M€ de ventes en 2014-2015. En annonçant leur partenariat, Mahindra et Sampo Rosenlew ont indiqué qu'ils avaient l'intention de développer leurs ventes de moissonneuses-batteuses au niveau mondial. Pawan Goenka, le directeur général de Mahindra a précisé : « Notre stratégie est de construire une gamme complète de machines agricoles allant au-delà des tracteurs. Ainsi nous pourrons nous mesurer sur les marchés des pays émergents et développés. » 

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Tracteur d'occasion

Peu de points à surveiller sur les John Deere série 6R

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51