BrexitJCB a voté la sortie

JCB a voté la sortie
Anthony Bamford, le président de JCB, ici visitant avec le premier ministre David Cameron son établissement brésilien, était plutôt favorable à la sortie du Royaume-Uni de l'UE.
La position d'Anthony Bamford, le président de JCB peut surprendre de la part d'un industriel qui a construit la réussite de son entreprise sur la mondialisation des marchés. Mais il a voté pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne et il a expliqué son choix dans un courrier adressé le 7 juin à tous les salariés et retraités britanniques de son entreprise. Anthony Bamford reproche principalement à l'Europe son intégration politique en rappelant qu'en 1975, il avait davantage voté pour un marché commun, que pour une union. Selon lui, JCB et le Royaume-Uni n'auraient pas grand-chose à redouter de quitter l'Europe et ils pourraient continuer à prospérer. Il explique, en effet, qu'en raison du fort développement international de JCB, les pays de l'Union Européenne (hors Royaume-Uni) ne pèsent que pour 22 % de son chiffre d'affaires. Le reste, 78 %, provient de son marché intérieur, de l'Inde, des Amériques, de la Russie, du Moyen-Orient, de l'Asie-Pacifique et de l'Extrême- Orient. Pour le dirigeant, comme l'importance économique de l'Europe diminue au niveau mondial, il n'y a pas lieu de rester dans une union toujours plus étroite. Il rappelle, à ce propos qu'en 1973, les 8 membres du marché commun de 1973 représentaient 31 % de l'économie mondiale et qu'aujourd'hui, les 28 pays de l'Union sont redescendus à une part de 17 %. En quittant l'Europe, il dit vouloir restaurer la souveraineté de son pays et le laisser reprendre le contrôle de son commerce avec le reste du monde.
Courrier adressé par Anthony Bamford à ses salariés britanniques.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pneumatique

CEAT fabrique des pneus radiaux plus larges

Binage

Hydrokit pilote la bineuse par GPS

Binage

Les éléments de bineuse Monosem se relèvent automatiquement

Elevage

Une pailleuse Lucas G. sur trois roues

Essai tracteur

Case IH Luxxum 120, le couteau suisse autrichien (partie 1)

Essai tracteur

Case IH Luxxum 120, Le point technique (partie 2)

Epareuse

La Kuhn Pro-Longer GII e-LPA conserve la positon de travail

Pulvérisation

Amazone ajoute des équipements sur les UX 01 Super

Tracteur

Un Lamborghini à prix attractif