Matériels de manutentionMacron dynamise Manitou

Macron dynamise Manitou
chargeur télescopique ManitouSelon Michel Denis, le directeur général de Manitou, l'amélioration des ventes du groupe sur le premier semestre est, en partie, à mettre au crédit de la loi Macron. « Nous avons réalisé une croissance soutenue dans la construction, avec notamment une activité auprès des loueurs et des concessionnaires dynamisée par les effets de la loi Macron en France. » constate-t-il. En revanche, le constructeur de matériels de manutention d'Ancenis (Loire-Atlantique) a subi les difficultés rencontrées par le monde agricole, notamment en raison du très faible prix du lait. Sur le premier semestre, Manitou a réalisé 689 M€ de chiffre d'affaires en progression de 1 % (3 % à taux de change constant). Sa division manutention et nacelles gagne 13 % avec 475 M€ de ventes. Les matériels compacts, en revanche, souffrent de la faible activité des loueurs nord-américains. Ils perdent 29 % pour 103 M€ de chiffre d'affaires. « L'Europe du Sud qui inclut la France, constitue le moteur de notre bonne performance alors que l'Amérique du Nord est toujours en fort retrait », regrette Michel Denis. Pour le reste de l'année, un carnet de commandes en progression lui permet d'espérer une amélioration de 2 % du chiffre d'affaires.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs

Tracteur

Les séries 6 Deutz-Fahr en édition Warrior !

Presse haute densité d'occasion

Fiche occasion : des presses New Holland bien carrées