Résultats deuxième trimestreLes moteurs boostent CNH Industrial

Les moteurs boostent CNH Industrial
Les moteurs FPT fabriqués dans l'usine de Bourbon-Lancy (Allier) ainsi que ceux issus des autres sites de CNH industrial intéressent de plus en plus de constructeurs tiers.
Ce dernier trimestre, les moteurs et, dans une moindre mesure, les véhicules industriels sont parvenus à soutenir l'activité du groupe CNH Industrial. Ces deux catégories ont compensé ses déconvenues en machinisme agricole ou en matériels de TP. Le groupe annonce une hausse de 8 % de son chiffre d'affaires pour sa division Powertrain et de 5,1 % pour ses camions. La technologie de dépollution des moteurs diesel FPT, se limitant à un dispositif SCR, semble de plus en plus intéresser les constructeurs tiers. Ceux-ci ont pesé pour 46 % des ventes ce trimestre contre 42 % il y a deux ans. En machinisme agricole, en revanche, les affaires se sont montrées difficiles notamment en Amérique du Nord et en Europe. L'Australie, en revanche, a fait preuve d'un certain dynamisme, tout comme les ventes de tracteurs spécialisées ou d'automoteurs de récolte en Europe ainsi que les récolteuses de cannes à sucre en Amérique du Sud. En dépit de de la provision de 49 M$ relative à une amende infligée par l'Union européenne à plusieurs constructeurs de poids lourds suspectés d'une entente illicite, le bénéfice net s'améliore. Deuxième trimestre d'exercice Ventes : 6,763 Md$ (-2,9 %) Dont matériels agricoles : 2,8 Md$ (-7,5 %) Dont Powertrain : 1,02 Md$ (+ 8 %)

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Equipement

Ag Leader contrôle la population

Essai utilitaire

Citroën Berlingo, la technologie utile

Travail du sol

Le décompacteur Cultiplow d'Agrisem pour les sols durs

Miniatures

ROS, les miniatures de juin

Immatriculations de tracteurs

Un joli mois de mai

Moteur

Le 13,6 L John Deere plus compact

Entretien du paysage

Des faucheuses-débroussailleuses Rousseau branchées

Labour

Les charrues Pöttinger Servo à partir de 140 ch

Elevage

Une pailleuse volumineuse chez Lucas G.