Constructeurs chinoisLovol place ses pions en Allemagne et en Espagne

Lovol place ses pions en Allemagne et en Espagne
 
Le Lovol TB504 de 50 chevaux est proposé 18 990 euros sur les marchés allemands et autrichiens.
Lovol abat méthodiquement ses cartes pour faire sa place sur le marché européen. Selon le cas, le constructeur chinois propose des modèles de faibles puissances directement issus des gammes de son marché intérieur ou il emprunte la stratégie mise en place avec sa filiale européenne Lovol Arbos. Ainsi, il revendique déjà près d'un quart du marché roumain alors qu'il n'y a livré son premier modèle qu'en 2010. Les agriculteurs locaux ont, semble-t-il, été convaincu par le rapport qualité-prix de ses tracteurs. Outre-Rhin, il vient de signer un contrat avec Leeb Technik, l'importateur local de Kioti pour le représenter sur l'ensemble de l'Allemagne et de l'Autriche. Dans un premier temps ce distributeur qui compte un réseau de revendeurs de 100 points de vente va démarrer avec un seul modèle de 50 chevaux, le TB504, proposé à un tarif de 18 990 euros. Puis en 2017, il devrait élargir sa gamme avec des modèles de 35 à 70 chevaux. Pour convaincre sa clientèle, le nouveau distributeur rappelle qu'il dispose d'un service après-vente de 40 personnes. Il promet une disponibilité de 98 % des pièces de rechange avec des livraisons en 48 heures sur l'Allemagne et sur l'Autriche. Goldoni pour les cultures spécialisées ibériques Plus au sud, la conquête de la péninsule ibérique a été confiée par la filiale européenne Lovol Arbos à Javier Seisdedos. L'Espagne et le Portugal représentent en effet deux marchés clef pour relancer commercialement les fabrications de Goldoni et de Matermacc. Massimo Zubelli, le vice-président des ventes et du marketing de Lovol Arbos ne manque pas d'ambition à leurs égards : « Nous avons le but d'augmenter nos ventes et, grâce à Goldoni, d'atteindre 7,5 % de ventes sur le segment des tracteurs spécialisés. Mous allons également fortement investir pour développer des nouveaux produits Matermaccc afin de cibler un chiffre d'affaires minimal de 2 M€ et consolider notre présence sur la Péninsule ibérique, un marché étroitement contrôlées par les constructeurs nationaux. » La région devraient représenter la première étape de construction du réseau commercial et d'après-vente de Lovol-Arbos, mais aussi constituer un intéressant point de départ pour traverser l'Atlantique. La branche espagnole de Lovol Arbos s'est en effet vue confier toutes les relations commerciales avec l'Amérique Latine. « Nos opérations en Espagne seront d'une importance maximale car l'Espagne gèrera également les gros volumes de ventes de l'Amérique du Sud. Ces marchés disposeront d'une direction locale mais seront sous la responsabilité d'un directeur des opérations commerciales espagnoles » , détaille Massimo Zubelli

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs