Tracteurs chinoisYto met l'Europe dans son objectif

Yto met l'Europe dans son objectif
Tracteur Yto LA 2004
Après s'être installé dans une centaine de pays du monde, Yto veut désormais développer son réseau commercial en Europe occidentale. Depuis sa création en 1955, cet industriel chinois a construit 3,3 millions de tracteurs et 2,2 millions de moteurs diesel. Pendant 30 ans, il s'était spécialisé sur les tracteurs à chenilles puis a proposé, à partir de 1983, des modèles à roues développés à partir d'une licence Fiat. Aujourd'hui, son catalogue se décline autour de 17 tracteurs à roues et de 6 à chenilles dans des puissances allant le de 17 à 400 chevaux. L'acquisition en 2011, au groupe Argo, de l'usine de transmissions de Saint-Dizier (Haute-Marne) puis un accord de fabrication signé avec ZF pour fabriquer en Chine des ponts avant lui ont permis d'accéder à des technologies modernes. Récemment le constructeur a présenté, dans son pays, le LW 4004 CVT, un tracteur de 400 chevaux équipé d'une transmission à variation continue. En plus de leur pays, les tracteurs Yto sont principalement commercialisés en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de L'Est, en Afrique et en Amérique du Sud. En 2015, un accord de distribution conclu avec Belarus lui a ouvert les portes de la Russie et de l'est de l'Europe.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux

Part de marché

Les ventes de semoirs traînés à céréales explosent

Travail du sol

La herse de déchaumage Agrisem International s’allège

Travail du sol

Double fonction pour la roue de charrue New Holland