Tracteurs chinoisYto met l'Europe dans son objectif

Yto met l'Europe dans son objectif
Tracteur Yto LA 2004
Après s'être installé dans une centaine de pays du monde, Yto veut désormais développer son réseau commercial en Europe occidentale. Depuis sa création en 1955, cet industriel chinois a construit 3,3 millions de tracteurs et 2,2 millions de moteurs diesel. Pendant 30 ans, il s'était spécialisé sur les tracteurs à chenilles puis a proposé, à partir de 1983, des modèles à roues développés à partir d'une licence Fiat. Aujourd'hui, son catalogue se décline autour de 17 tracteurs à roues et de 6 à chenilles dans des puissances allant le de 17 à 400 chevaux. L'acquisition en 2011, au groupe Argo, de l'usine de transmissions de Saint-Dizier (Haute-Marne) puis un accord de fabrication signé avec ZF pour fabriquer en Chine des ponts avant lui ont permis d'accéder à des technologies modernes. Récemment le constructeur a présenté, dans son pays, le LW 4004 CVT, un tracteur de 400 chevaux équipé d'une transmission à variation continue. En plus de leur pays, les tracteurs Yto sont principalement commercialisés en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de L'Est, en Afrique et en Amérique du Sud. En 2015, un accord de distribution conclu avec Belarus lui a ouvert les portes de la Russie et de l'est de l'Europe.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Commerce international

Les tracteurs italiens au ralenti

Récolte des fourrages

Deux enrubanneuses traînées aux couleurs Fendt

Tracteur d'occasion

Peu de points à surveiller sur les John Deere série 6R

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn