Stratégie industrielle La Turquie et la Chine boostent SDF

La Turquie et la Chine boostent SDF
Tracteur Deutz-Fahr série 6
Les usines construites par SDF en Chine et en Turquie lui permettent de bien compenser la mollesse des marchés européens. Le groupe italien se félicite d'avoir vu, entre 2013 et 2015, son chiffre d'affaires grimper de 34 à 95 M€ en Turquie et bondir de 26 M€ à 160 M€ en Chine. En atteignant 9 % du chiffre d'affaires, la marque de tracteurs SH commercialisée localement est même parvenue à dépasser Lamborghini dans les résultats du groupe. Dans le même laps de temps. Son chiffre d'affaires total est passé de 1,212 Md€ à 1,39 Md€. En améliorant sa pénétration sur les marchés de l'Union européenne de 10,3 à 11,5 %, il est parvenu maintenir le chiffre de ventes à 936 M€ en 2015. Dans sa stratégie industrielle, le constructeur veut poursuivre le développement de sa gamme de tracteurs autour de plates-formes mondiales. Selon les marchés, elles se déclineraient alors avec des motorisations répondant à des niveaux de normes plus ou moins contraignants et seraient pourvues de transmissions mécaniques, robotisées ou à variation continue. Par ailleurs, le groupe SDF veut continuer à maîtriser la fabrication de composants stratégiques tels que les moteurs ou les transmissions et étendre sa gamme jusqu'à des puissances allant jusqu'à 500 chevaux.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Miniatures
Pneumatique
Élevage

SAC allège le faisceau de traite

Charrue

Kuhn : des charrues à réglages multiples

Mélangeuse automotrice

Trioliet Triotrac M, un milieu de gamme compact

Essai tracteur

John Deere 8R 370 : Grand luxe

Publi-rédactionnel
Essai tracteur

John Deere 8R 370 : le point technique